Sécurité sociale étudiante : Comment ça marche ?

sécurité sociale et mutuelle pour les étudiants

Être placé sous couverture sociale étudiante est obligatoire durant toute la durée de vos études.

Si l’affiliation à la Sécurité Sociale est obligatoire pour tout étudiant, il n’est pas toujours facile d’y voir clair. Âge, situation familiale, statut, cas particuliers… Le point sur les modalités d’affiliation à la sécu étudiante.

La Sécurité Sociale étudiante

• Pour quoi faire ?
La Sécurité Sociale étudiante est obligatoire, mais surtout indispensable en cas de dépenses de santé, qu’elle couvre en majeure partie. Du 1er octobre au 30 septembre de l’année suivante, elle rembourse entre 30% et 70% de vos consultations et actes médicaux. En cas de consultation chez votre médecin généraliste, par exemple, vous serez remboursé à hauteur de 70%.

• La carte Vitale
La carte vitale vous est attribuée dès votre affiliation à la Sécurité Sociale étudiante. Elle simplifie les démarches médicales en évitant les feuilles de soin.

• Modalités de prise en charge
Votre régime d’affiliation dépend de votre âge, de la profession des parents et de votre statut. De 16 à 20 ans, la Sécurité Sociale étudiante est obligatoire et gratuite. Vous êtes cependant considéré comme ayant droit de vos parents salariés. Pour l’année universitaire 2013-2014, cette situation concernera les étudiants nés après le 30 septembre 1994.
De 20 à 28 ans, l’affiliation, toujours obligatoire, devient payante. Les étudiants boursiers sont exonérés du paiement de leur cotisation.

• La cotisation
La cotisation annuelle s’élève à 211 € pour l’année universitaire 2013-2014.

• Cas particuliers
- Étudiants salariés : si vous occupez une activité salariale continue (du 1er septembre au 30 octobre de l’année suivante) d’au moins 60h par mois ou 120h par trimestre, vous dépendez du régime général (CPAM) et non du régime étudiant de la Sécurité Sociale.
- Stagiaires : rémunéré ou non, vous êtes couvert par l’Assurance Maladie. Les modalités de protection sociale varient cependant selon le montant mensuel de l’indemnité de stage. Toutes ces informations sont à retrouver sur ameli.fr.
- Conjoint salarié : vous pouvez en devenir l’ayant droit. Dans ce cas, vous n’avez pas besoin d’être affilié à la Sécurité Sociale étudiante.
- Plus de 28 ans :
vous continuez à bénéficier pendant un an du régime étudiant à compter de votre date d’anniversaire. Votre dossier est ensuite pris en charge par la CPAM.

Un report de couverture de un à quatre ans est possible si :
- vos études ont été interrompues pour maladie, maternité ou accident. La prolongation de l’affiliation est égale à la durée de l’interruption des études ;
- vous faites des études longues
(médecine, pharmacie…) ;
- vous êtes doctorant, à condition d’être inscrit en doctorat avant 28 ans ;
- vous partez étudier à l’étranger dans l’Espace Économique Européen (EEE) ou en Suisse. Vous devez faire une demande de Carte Européenne d’Assurance Maladie. Valable un an, elle vous permet d’être pris en charge selon la législation et les formalités en vigueur dans le pays de séjour.

• Où s’inscrire ?
Deux organismes gestionnaires de la Sécurité Sociale sont à disposition des étudiants : La Mutuelle des Étudiants (LMDE) et la Société Mutualiste des Étudiants dans la région Nord-Ouest (SMENO). Lors de votre inscription dans un établissement du supérieur, vous devrez choisir lequel de ces deux organismes vous choisirez.
Souscrire une mutuelle
La mutuelle, payante, rembourse la part des frais médicaux non prise en charge par la Sécurité Sociale. Elle n’est pas obligatoire, mais permet de faire face en cas de grosses dépenses de santé. Les organismes de mutuelles sont multiples, dont les mutuelles étudiantes SMENO et LMDE.

 



A voir également

Des légumes bio accessibles aux étudiants

Publié le 18/07/2013
Depuis 2011, les jardins de Cocagne se sont implantés sur le parc de la Haute Borne, juste derrière Lille 1 : sur quatre hectares, cinq formateurs permanents et dix-sept jardiniers en insertion...

Santé : des lunettes moins chères

Publié le 19/06/2013
Si nous sommes allés à la présentation du nouveau showroom lillois de confort visuel plutôt sceptiques (ils annoncent des lunettes 30 à 40% moins chères), nous sommes ressortis assez...


Laisser un commentaire




4 − = deux

*champs obligatoires