De l’électricité pour l’éducation

Des étudiants organisent des activités ludiques et culturelles sur le thème du Sénégal.

Créée en 2008, l’association Electri’city de l’IESEG de Lille a pour objectif d’améliorer les conditions de vie de certains villages du Sénégal, pour, par la même occasion, faciliter l’accès à l’éducation des enfants. Pour cela, ils récoltent des fonds afin de mettre en place, en partenariat avec l’association Teria Internationale, des pompes à eau et des panneaux photovoltaïques.

Pour faire connaître leur projet auprès des jeunes, les huit étudiants emmèneront les enfants du centre social La Busette (Lille Grand Palais) au centre Gaïa, avec l’aide de la directrice Magalie Pituch le mercredi 20 avril 2011 de 13h30 à 16h. « Gaïa sensibilise enfants, jeunes et adultes aux échanges entre les régions du monde en développant les valeurs de respect, de tolérance et de partage. Un village sénégalais est reconstitué dans ce centre, et c’est pourquoi l’association décide d’y emmener les enfants, qu’elle avait déjà rencontré le 30 Mars dernier lors d’une journée animation « découverte de l’Afrique ». expliquent les membres du groupes.

Au programme cette fois-ci:

- L’arrivée dans un aéroport reconstitué
- La simulation d’un vol Lille-Dakar
- Un jeu de rôle dans un village reconstitué



A voir également

Création d’entreprise : festival de l’initiative

Publié le 28/05/2014
Le concours de mini-entreprises – créées durant l’année scolaire par des élèves de la primaire au BTS – prend cette année une nouvelle dimension, devenant festival de...

Sûre la route

Publié le 01/05/2014
4 votes, average: 5,00 out of 54 votes, average: 5,00 out of 54 votes, average: 5,00 out of 54 votes, average: 5,00 out of 54 votes, average: 5,00 out of 5
Créée en 2009 par des étudiants de l’IESEG, cette association a pour vocation de sensibiliser les jeunes conducteurs (ou futurs conducteurs) de la métropole lilloise aux dangers de la...


Laisser un commentaire




huit − = 2

*champs obligatoires