Aides financières aux étudiants étrangers

Les aides de financements pour les étrangers qui projettent de venir étudier en France sont variables en fonction de leur pays d’origine. Nous mentionnons les principaux organismes qui offrent des bourses mais d’autres financements sont possibles.

L’allocation Parcours de réussite Professionnelle (PARP)          

Les sources de financements sont nombreuses pour les étudiants étrangers

Les sources de financements sont nombreuses pour les étudiants étrangers

Le Ministère en charge de l’immigration, de l’intégration, de l’asile et du développement solidaire a créé à titre expérimental une allocation financière dénommée « Parcours de réussite Professionnelle – (PARP) », destinée à valoriser et soutenir le parcours d’intégration de jeunes qui, ayant réussi avec succès leurs études secondaires (baccalauréat), en dépit des difficultés d’adaptation linguistique et culturelle qu’ils ont pu rencontrer lors de leur arrivée en France, ont fait le choix de s’engager dans des études supérieures en institut universitaire de technologie (IUT), en section de techniciens supérieurs (STS), et en classe préparatoire aux grandes écoles (CPGE). Cette aide, d’un montant de 2 400 € est versée semestriellement aux bénéficiaires par les CROUS. Elle est accordée pour une formation d’une durée maximum de 3 ans.

Le Passeport Mobilité

Financé par le ministère de l’outre-mer, le Passeport Mobilité permet la prise en charge d’un voyage aller-retour par année universitaire pour les étudiants originaires d’outre-mer, qui suivent des études en métropole, outre-mer ou Union Européenne, dans une filière inexistante ou saturée localement.

La gestion du dispositif a été transférée à LADOM (L’agence de l’Outre-Mer pour la Mobilité) depuis le 1er Juin 2010. Les Crous des Antilles-Guyane et de la Réunion assurent néanmoins jusqu’au 31 décembre 2010 la gestion des dossiers ouverts avant le 1er Juin 2010. Pour constituer ou renouveler votre dossier, vous devez dorénavant vous adresser directement à LADOM. Pour obtenir les coordonnées d’une agence, si vous êtes originaire d’un DOM, contactez le Crous d’Antilles-Guyane ou de la Réunion. Pour les étudiants des territoires ou collectivités d’outre-mer, contactez le vice-rectorat ou le Haut commissariat.

Le Gouvernement français attribue chaque année un nombre important de bourses. Les bénéficiaires sont désignés par les services culturels des ambassades de France. Le choix est fait en fonction de projets précis qui s’intègrent dans des programmes de coopération, établis selon des priorités gouvernementales et sur décision de commissions mixtes. La durée de votre bourse dépend de votre programme de formation : études ou stage que vous vous engagez à mener à bien dans les délais impartis. Vos résultats (examens, contrôles, appréciations des enseignants) entraînent le maintien ou la suppression de votre bourse. Quelle que soit leur résidence, les candidats à ces bourses doivent donc, avant leur départ et suffisamment à l’avance, s’adresser directement à ces Services dans leurs pays d’origine afin d’obtenir toutes les informations nécessaires concernant l’attribution de ces bourses et les dossiers complémentaires.

 Programmes particuliers

 Le programme Excellence-Major

Il permet aux meilleurs élèves étrangers des lycées à programme français de l’étranger de suivre un enseignement supérieur de haut niveau en France. www.aefe.diplomatie.fr

Le programme de bourses d’études en théologie

Le programme de bourses d’études en théologie est destiné aux étudiants qui désirent bénéficier des enseignements en théologie proposés par les établissements d’enseignement supérieurs français. Il offre des bourses d’études à des étudiants francophones, prioritairement religieux, de niveau Doctorat et Master ou, éventuellement, Licence sur dérogation, lorsque le candidat est originaire d’un pays qui ne dispose pas sur place des infrastructures nécessaires.

Les candidatures d’étudiants en cours d’études à l’étranger sont prioritaires par rapport à celles d’étudiants déjà installés en France.

Les ressortissants de l’Union Européenne et d’Amérique du Nord ne sont pas éligibles à ce programme.

Les bourses de couverture sociale

Dans certains pays, les services culturels français attribuent des bourses de couverture sociale. Les bénéficiaires de ce type de bourse ont le statut de boursier du gouvernement français ; ils peuvent en outre participer aux activités culturelles organisées par les CROUS, et sont exonérés des droits d’inscription dans les universités. Mais ils ne peuvent prétendre à aucune autre prestation. Enfin, contrairement aux autres boursiers du gouvernement français, les allocataires d’une bourse de couverture sociale n’ont aucune priorité d’accès aux logements en résidence universitaire.

Les bourses « cofinancées »

Il s’agit le plus souvent du financement de la couverture sociale par le gouvernement ministère des Affaires étrangères et d’une allocation d’entretien, associée éventuellement à d’autres prestations, prise en charge par une autre institution française ou étrangère. Les bénéficiaires peuvent prétendre à l’aide au logement si cela est prévu dans le contrat signé entre le CNOUS gestionnaire de ces bourses et le deuxième organisme financeur.

 Les bourses des gouvernements étrangers

 Certains pays accordent des bourses permettant d’effectuer des études à l’étranger. Vous pouvez vous renseigner auprès du ministère de l’éducation de votre pays d’origine ou auprès de l’organisme en charge des bourses.

 Les autres bourses

De nombreuses institutions (fondations, O.N.G., entreprises…) accordent des bourses d’études. Pour accéder aux informations relatives à ce type de bourses, consultez le guide trilingue (anglais, français et espagnol) « STUDY ABROAD » édité par l’UNESCO qui couvre 145 pays.


On vous recommande

Laisser un commentaire

Veuillez compléter l'operation pour poster votre commentaire *

*champs obligatoires

Vos commentaires

  1. Bourhane nasser
    Le 29/07/2018

    Bonjour,
    Je viens de terminer mes études. J’ai déposer mes documents à la préfecture pour obtenir un visa de travail, mais je n’ai toujours pas de réponse, que faire?



    • Khadija-La-Voix-LEtudiant
      Le 11/09/2018

      Bonjour Nasser,

      Il existe des associations qui aident les étudiants dans leurs démarches, contactez-les afin de vous accompagner et surtout de faire avancer votre dossier à la préfecture. animafac.net
      Bon courage!