Bourses, frais d’inscription… ce qui change à la rentrée

Rentrée universitaire

 

Plusieurs mesures émailleront la rentrée universitaire. Petit point sur ces changements qui faciliteront globalement la vie des étudiants.

Attention, changements à venir. Bourses, frais d’inscription, sécurité sociale étudiante… la rentrée universitaire sera marquée par plusieurs coups de pouce. Deux cent dix-sept euros : c’est le montant de la sécurité sociale étudiante, qui devient gratuite. En septembre, les nouveaux étudiants resteront rattachés au régime général de la sécurité sociale. Les actuels le seront à la rentrée 2019.

Frais d’inscription à la baisse

Cette économie est à ajouter à la baisse des frais d’inscription à l’université. Être étudiant en licence coûtera désormais 170 euros, au lieu de 184. Cette baisse concerne également les inscriptions en master (243 euros au lieu de 256) et en doctorat (380 euros au lieu de 391). Soit une réduction respectivement de 14, 13 et 11 euros.

Les bourses versées dès le 30 août

Du côté des bourses, trois nouveautés sont à signaler. Les bourses seront versées le 30 août, à condition que le dossier soit complet. Dès octobre, les étudiants percevront leur aide à date fixe, le 5 de chaque mois. Ceux qui sont confrontés à des problèmes financiers pourront bénéficier des bourses pendant douze mois, au lieu de dix.

Une aide à la mobilité

Vous voulez intégrer une première année de licence ? Vous n’avez pas de proposition d’admission sur Parcoursup ? Vous serez peut-être éligible à une aide financière. La condition : accepter une proposition du rectorat qui vous oblige à une mobilité géographique (renseignez-vous auprès du rectorat de votre académie pour connaître le nombre de kilomètres minimum).

Le montant de l’aide varie entre 200 et 1 000 euros. Elle est versée en une fois, en début d’année universitaire.

Restaurant universitaire : le ticket toujours à 3,25 euros

Pas d’augmentation ni de diminution à constater sur le prix du ticket du restaurant universitaire. Après plusieurs années à la hausse, il est fixé à 3,25 euros pour la troisième année d’affilée.

Des économies… et une cotisation à 90 euros

C’est une somme de 90 euros dont devront s’acquitter tous les étudiants non boursiers, chaque année. La contribution de vie étudiante et de campus (CVEC) fait son apparition en septembre. Elle sera reversée aux établissements d’enseignement supérieur et aux centres régionaux des œuvres universitaires et scolaires (CROUS). « Elle permettra, par exemple, d’améliorer la prévention et l’accès aux soins des étudiants ou encore de favoriser l’accueil et l’accompagnement social, sanitaire, culturel et sportif », détaille le ministère de l’Enseignement supérieur.


On vous recommande

Laisser un commentaire

Veuillez compléter l'operation pour poster votre commentaire *

*champs obligatoires