Les jeunes réinventent la banque de demain pour la Caisse d’Epargne

caisse epargne

La Caisse d’Epargne a organisé une soirée au début du mois avec les différents étudiants sélectionnés à la Gare Saint-Sauveur.

La Caisse d’Epargne a lancé un concours aux étudiants de six grandes écoles de la région. Objectif ? Réinventer la banque de demain. Le projet sélectionné par l’établissement bancaire recevra un chèque de 5000 euros.

Six écoles de la région des Hauts-de-France ont été sélectionnées pour participer au concours « Réinvente ta banque » organisé par la Caisse d’Epargne. « Elles ont été choisies sur des critères de marketing, de commerce et de communication. On a recueilli leur appétence par rapport au projet », explique Marc-Antoine Delcleve chef de projet innovation et expérience client à la ‎Caisse d’Epargne.

Les jeunes attendent autre chose des banques aujourd’hui

Les écoles ont déjà commencé à travailler sur le projet. Parmi elles : l’IESEG Lille, l’ISEG Lille, YNCREA Lille, le Pôle Sup Baudimond Arras et EFFICOM Lille et le CNAM des Hauts-de-France. L’objectif de la banque est de mieux saisir les attentes des jeunes et surtout de « refidéliser » cette clientèle. « Les modes de vie ont changé, les modes de consommation aussi », explique Cyril Puybaret, directeur développement du pôle banque de détail à la Caisse d’Épargne Hauts-de-France. « On a des réponses souvent un peu poussiéreuses. Les jeunes ont des besoins bien particuliers. Il peut s’agir d’une première installation, une première voiture ou un permis à financer », poursuit le directeur de développement.

« L’esprit du projet est de créer le format de l’agence jeune de demain », ajoute Marc-Antoine Delcleve. Les étudiants sélectionnés pour participer au concours ont entre 20 et 25 ans. Tous les niveaux sont représentés, du BTS au Master. « Le projet s’inscrit de manière différente dans chaque école. Pour certaines on est passé par la junior entreprise, pour d’autres, le projet fait partie d’une unité d’enseignement de leur formation et encore pour d’autres c’est sur base du volontariat en plus de leurs études », précise le chef de projet innovation.

Courant décembre un jury choisira le meilleur projet : « Au-delà de la dotation perçue, le plus important pour l’école qui va le remporter, c’est la mise en oeuvre de son projet », indique Marc-Antoine Delcleve.

5000 euros pour le projet sélectionné

Nicolas est un étudiant d’école d’ingénieurs. Il fait partie d’une équipe en charge d’une junior entreprise d’HEI (Hautes études d’ingénieur) rattachée à l’université catholique de Lille. « Nous avons été contacté par la Caisse d’Epargne parce qu’ils sont partenaires de notre école, explique Nicolas. C’est notre école qui a choisi notre junior entreprise. Il y a une très belle somme à la clé pour lancer des nouveaux projets l’an prochain. Si on est sélectionnés, le meilleur dossier gagne 5000 euros supplémentaires. »

La mise en oeuvre du projet sélectionné se fera courant 2019.


On vous recommande

Laisser un commentaire

Veuillez compléter l'operation pour poster votre commentaire *

*champs obligatoires