Des étudiants Enactus de l’IAE Lille partent en guerre contre la malbouffe

Étudiants iae lille enactus

Manger sainement tout en étant étudiant, une mission impossible ? Vraiment ? Huit étudiants de l’IAE Lille s’affairent à prouver le contraire. Il y a deux ans, ils ont lancé, en partenariat avec le réseau Enactus, Légumes & Co, un dispositif de vente de fruits et légumes bio ainsi que Gastronomie à tout Prix, un atelier de cuisine. Leur objectif : inciter les étudiants à mieux s’alimenter sans casser leur tirelire. La malbouffe c’est tabou on en viendra tous à bout !

 

Une alternative au sandwich, pizza, kebab

La réflexion est partie d’un constat simple nourri par Aubry, 21 ans, étudiant en troisième année de Licence Management et Sciences Sociales : « Je viens de Caen, je n’étais jamais parti de chez mes parents. Mes repas c’étaient : conserves et pâtes, rien de plus ! » Un cas « personnel » partagé par de nombreux étudiants, considérés parmi les spécialistes de la malbouffe. Temps consacré au repas souvent réduit, horaires en décalé, budget (très) serré, ils sont effectivement des proies faciles : « Dans le Nord – Pas de Calais et notamment à l’IAE, il y a des difficultés à se procurer de la nourriture saine. Autour nous n’avons pas de restau U, il y a des sandwichs, pizzas, kebabs, des choses pas très équilibrées. D’où la naissance de ce projet », raconte Ludovic (Master 1) et chef d’équipe des Enactus IAE Lille.

Les étudiants pensent que manger sainement signifie forcément manger plus cher, alors que non.

5 euros pour un panier de fruits et légumes bio

Lui et sept autres de ses camarades ont donc créé Légumes & Co, un projet visant à améliorer les habitudes alimentaires des étudiants via les producteurs locaux. Plusieurs fois dans l’année, ils proposent à la vente des paniers de fruits et légumes bio directement importés des circuits courts. Le principe est on ne peut plus simple : avant chaque session de vente, les étudiants commandent leur panier et les produits sont livrés la semaine suivante dans les locaux de l’IAE. Facile, pratique et en plus pas cher. « On est entre 1,6 et 2,1 kg, pour un prix de vente unitaire de 5 euros. Il faut que le maraîcher rentre dans ses coûts et que les étudiants aussi, explique Aubry, sachant que ce ne sont pas ceux qui ont le budget le plus développé. » Depuis novembre 2015, 157 paniers ont déjà été vendus, « c’est pas mal ».

 

Vecteur de cohésion sociale

Et ce n’est peut-être qu’un début. Dans leur combat contre la malbouffe, les huit étudiants sont allés plus loin en proposant des ateliers culinaires histoire de savoir quoi faire de tous ces bons produits ! « On leur propose de cuisiner deux entrées, deux plats, deux desserts, puis on mange tous ensemble », détaille Anna qui voit là un bon moyen pour décloisonner les multiples filières de l’établissement du 104 Avenue du Peuple Belge. « On a un aspect lien social reconnaît son acolyte Aubry. Il y a pas mal de gens isolés à l’IAE (qui compte plus de 2 000 étudiants à Lille), chacun fait son truc de son côté. Il y a de moins en moins d’initiatives collectives, ça permet de se retrouver. » Ou de se rencontrer. Dans tous les cas, c’est un moyen supplémentaire de rappeler que mal manger quand on est étudiant, ce n’est pas une fatalité ! « Ils pensent que manger sainement signifie forcément manger plus cher ou aller dans des épiceries spécifiques lointaines, alors que non », observe Anna.

Retrouvez ici toutes les recettes proposées par les Enactus IAE Lille


On vous recommande

Laisser un commentaire

Veuillez compléter l'operation pour poster votre commentaire *

*champs obligatoires