Université, prépa, BTS, DUT, écoles spécialisées… Comment choisir ?

université-prepa-bts-dut-ecole

Si les formations proposées dans l’enseignement supérieur ne manquent pas, faire un choix, reste pour certains un véritable casse-tête.

 

L’université

  • En 2013-2014, il y avait 1,462 million inscrits dans les universités. C’est la filière qui accueille le plus d’étudiants. Si tous les bacheliers peuvent s’inscrire à l’université, tous n’y restent pas. Avant de vous engager, veillez à connaître précisément le contenu de la formation, les débouchés et la cohérence avec le projet professionnel envisagé.
  • Le premier cycle se découpe en six semestres.
  • Les semestres sont organisés en Unités d’Enseignements (UE).
  • Chaque UE validée, permet de capitaliser des ECTS (crédits européens, soit 180 ECTS pour une licence).
  • Les cours à l’université (vingt heures en moyenne par semaine) sont un mix de cours magistraux (amphi) et de travaux dirigés (TD) ou travaux pratiques (TP).
  • Les licences se répartissent en quatre domaines de formation (dont d’une trentaine de mentions) : arts, lettres, languesdroit, économie, gestionsciences humaines et socialessciences, technologie, santé).
  • La spécialisation disciplinaire est progressive ce qui permet d’affiner son choix d’orientation vers un master professionnel ou recherche (pour un doctorat).

 

 

Les CPGE

  • Les Classes Préparatoires aux Grandes Ecoles (CPGE) apparaissent toujours comme la voie royale. Ce système, unique au monde, a pour vocation de préparer en deux années aux concours d’entrée des grandes écoles. Les prépas scientifiques sont les plus prestigieuses. Ecoles de chimie, d’ingénieurs, mais aussi Centrale puisent dans ce vivier une grande partie de leurs étudiants.
  • Les filières MPSI sont réservées pour les matheux, PCSI pour les physiciens, PTSI pour les industriels, et BCPST-véto pour les biologistes.
  • Les prépas commerciales (scientifique, économique, technologique) ont pour vocation de mener aux meilleures écoles de management. Ouvertes aux profils issus des Bacs L, S, ES ou STMG, ces prépas proposent un enseignement pluridisciplinaire.
  • Les prépas littéraires se déclinent en cinq sections : A/L (lettres), B/L (lettres et sciences sociales), Chartes (pour intégrer l’ENS de Chartes), Saint-Cyr lettres, et enfin la classe préparatoire artistique (pour le concours arts et création industrielle de l’ENS Cachan). La première année (Hypokhâgne) est la même pour tous les étudiants. C’est réellement en deuxième année (Khâgne) que les profils se déterminent selon les concours.

 

 

Les écoles en cinq ans

  • Si la plupart des grandes écoles recrutent essentiellement après deux années de classe préparatoire, il en existe d’autres accessibles après le bac. Ces écoles de commerce, ingénieurs, tourisme, hôtellerie, arts, communication, informatique, transports et logistiques… proposent bien souvent un parcours en trois ans (bachelor) ou cinq ans (master, MBA…).
  • Près de 80 écoles d’ingénieurs et 150 écoles de management recrutent ainsi directement après le bac pour une formation en cinq ans.
  • L’admission s’effectue sur dossier, parfois tests et entretiens.
  • Pour les ingénieurs, les plus prestigieuses sont les INSA (Instituts nationaux des sciences appliquées).
  • Dans la région, il s’agit de Polytech’Lille, Telecom Lille, ENSCL, EIL-CO, Ensiame, ENSAIT, EI-Cesi, HEI, ISA, ISEN, ICAM, ESME SUDRIA, UTC, ESCOM, LaSalle Beauvais, ESIEE… Ces formations disposent de classes prépa intégrées.
  • Du côté des écoles de management on peut citer : l’IESEG,  BBA EDHEC, Skema bachelor ou encore IAE Lille, FFBC, IMMD, l’ISCID-Co, l’EGC et l’ISEG.
  • L’avantage : les étudiants démarrent au même niveau et forment un groupe homogène qui favorise la cohésion et «l’esprit école».

 

 

Les filières courtes

  • Le BTS (brevet de technicien supérieur) et le DUT (diplôme universitaire de technologie) préparent en deux ans à une insertion professionnelle rapide. Pourtant, 70% des diplômés BTS/DUT choisissent de poursuivre à l’université (Licence professionnelle) ou en école (ingénieurs, management…).
  • On compte près d’une centaine de spécialités en BTS pour vingt-cinq en DUT.
    Les stages constituent la composante principale de la formation en BTS. Mais, l’enseignement théorique et les travaux pratiques sont également très importants.
    Les semaines de cours sont très chargées (entre 32 et 35 heures hebdomadaires).
    L’ambiance du BTS vous rappellera sensiblement vos années lycées (terminale) puisque le cadre y est identique.
  • Le diplôme universitaire technologique (DUT) couvre quant à lui, des filières technologiques assez large.
    Chacune correspondant à une famille de métiers comme la chimie, la gestion logistique et transport ou la communication par exemple.
    Tout comme en BTS, les stages et les travaux pratiques (TD) constituent la composante principale de la formation.
    Les semaines de cours sont très chargées (30 heures par semaine en moyenne).
    Plus généraliste, le DUT offre moins de spécialités que le BTS. Mais chacun trouvera une spécialité adaptée à son profil.
  • À noter qu’il existe d’autres cursus en un an ou deux ans (DEUST, DU, mention complémentaire) accessibles après le bac.

On vous recommande

Laisser un commentaire

Veuillez compléter l'operation pour poster votre commentaire *

*champs obligatoires