Sciences des matériaux

sciences des matériaux

Du verre au céramique, du plastique aux composites en passant par les métaux et le carton, les sciences des matériaux se cachent derrière tous les objets de notre quotidien.

 

moteur-de-recherche

Le secteur de la science des matériaux

Depuis tout temps, l’homme façonne les matériaux pour les transformer en objets, les techniciens et ingénieurs en sciences des matériaux travaillent à la maîtrise et à l’amélioration de ces éléments qui composent tous les objets autour de nous. Le bois, le plastique, le sable, les métaux sont quelques-uns des matériaux utilisés et transformés par l’homme. Mais le secteur des sciences des matériaux est soumis aux impératifs d’expérimentation, d’amélioration, de recherche et d’innovations. Les professionnels ont trois principaux objectifs : appliquer les connaissances des propriétés des matériaux traditionnels, trouver des moyens pour améliorer les propriétés des matériaux existants  et enfin réfléchir à des matériaux aux propriétés nouvelles. Ce dernier est devenu l’un des enjeux majeurs du 21e siècle, et avec les préoccupations environnementales qui ne cessent de grandir, les innovations sont au centre l’activité, elles ont donné lieu à des révolutions techniques dans l’aéronautique ou l’automobile par exemple.

 

 

Formations et débouchés en sciences des matériaux

Si vous choisissez d’étudier dans cette filière, mieux vaut être doué en mathématiques, physique-chimie, trois matières omniprésentes dans les processus de formation, quels que soient les matériaux. Les postes d’ingénieur en sciences des matériaux dont les fonctions varient en fonction des besoins de l’entreprises (directeur de laboratoire dans la recherche fondamentale, superviseur, chef d’équipe en recherche-production), offrent de belles perspectives d’évolution avec en prime un salaire intéressant selon le secteur industriel et la région (environ 3 000 euros brut par mois pour un ingénieur débutant). Pour se former, les écoles d’ingénieurs restent une valeur sûre, elles recrutent le plus souvent sur concours ou via des admissions parallèles, dans tous les cas, les bacs S et STI2D semblent les plus adaptés pour ce type d’études souvent longues (5 à 6 ans après le bac). Mais il existe aussi des filières plus courtes comme le BTS Traitement des Matériaux, Thermiques, de Surface ou le DUT Sciences et Génie des Matériaux. La voie universitaire est une autre option via une licence professionnelle ou un master pour se spécialiser dans un domaine précis.


On vous recommande

Laisser un commentaire

Veuillez compléter l'operation pour poster votre commentaire *

*champs obligatoires