Comment devenir Data scientist ?

comment-devenir-data-scientist

À l’ère du numérique, les entreprises s’arrachent les datas scientists, ces experts qui ont pour mission la gestion et la valorisation des données massives appelées « Big data ».

 

Qu’est-ce que le Big Data ?

Si la fin du XXe siècle était celle du numérique, le début du XXIe siècle sera celui de la data. Le volume mondial des données a littéralement explosé au cours de ces dernières années et devrait atteindre une cinquantaine d’exaoctets par mois en 2020, soit 10 fois plus qu’aujourd’hui. Entre les messages envoyés, les contenus partagés, les achats en ligne réalisés ou les objets connectés… nous générons un nombre considérable de mégadonnées… Si Google, Amazon, Facebook étaient les premiers à utiliser le Big data, aujourd’hui la plupart des entreprises ont enfin compris tout l’intérêt de cet outil. En effet, exploitées, ces précieuses sources d’informations permettent de répondre plus finement aux attentes des consommateurs et d’anticiper sur les besoins. Véritable enjeu stratégique, l’essor du big data a favorisé l’apparition de nouveaux métiers nécessitant des compétences pointues mais rémunérées à prix d’or, à l’image du data scientist.

Qu’est-ce qu’un data Scientist ?

Qualifié de « job le plus sexy du XXIe siècle » par la Harvard Business Review, le « data scientist » donne du sens aux données recueillies de sources diverses. Cet alchimiste du big data croise des indicateurs, analyses des algorithmes et modélise les informations pour aider à la prise de décisions. Les langages Python, Hadoop, Java ou SQL, n’ont aucun secret pour lui. Les compétences du data scientist, spécialiste de la science des données, se situent à la croisée des chemins du mathématicien, de l’informaticien et du statisticien. Ce métier nécessite de la rigueur et un bon sens de l’organisation, il faut aussi être passionné des chiffres et veiller aux respects des règles de confidentialité car les données que manipulent le data scientist sont stratégiques et donc confidentielles. Très recherché ce spécialiste peut exercer dans tous les secteurs d’activité !

Data scientist : des profils rares

Souvent qualifiés de « mouton à 5 pattes », il manquerait quelques 190 000 data scientists aux Etats-Unis. Dans le cadre plan Big Data, la France souhaiterait créer 130 000 emplois dans le secteur. La rareté de ces profils faisant monter leur salaire, un jeune diplômé peut espérer gagner entre 35K€ et 45K€ annuels et jusqu’à 65K€ après 5 ans d’expérience. Outre-Atlantique le salaire annuel peut atteindre plus de 100 000$ annuels selon une enquête du site de recrutement Glassdoor !

Études : Comment devenir data scientist ?

Les premières formations d’enseignement supérieur liés aux métiers du big data ont commencé à voir le jour ces dernières années. Dans les Hauts-de France, l’Institut Mines-Télécom Lille, Polytech’Lille, l’ISEN, Centrale Lille, HEI ou encore l’exia.CESI sont quelques-unes des écoles d’ingénieurs offrant des cursus dans le domaine du big data. Si toutes ces filières ne sont pas dédiées spécifiquement au métier de data scientist, elles permettent néanmoins d’obtenir une spécialisation en fin de cursus. Du côté des écoles de management, l’IESEG School of Management et l’EDHEC Business School proposent un MSc in « data analytics & digital business ». Ce programme est destiné aux diplômés des écoles de commerce ou d’ingénieurs visant une carrière dans les domaines du digital de l’analyse de données, du marketing, de l’analyse des performances et du CRM. À noter que Skema Business School et l’école d’ingénieurs CESI ouvrent à la rentrée 2017, un double diplôme permettant d’obtenir une double compétence ingénieur et management dans les nouveaux métiers liés au big Data. Enfin, mention spéciale pour l’université des Sciences et Technologies de Lille, qui présente l’un des rares masters «parcours Data Sciences » en France.

 

Portrait :

Denis, 25 ans, data scientist chez Capgemini

Son parcours

« À la fin de mes études d’ingénieur, l’entreprise de services du numérique (ESN), Capgemini dans laquelle j’étais en stage pendant six mois m’a recruté. Ma première mission s’est déroulée chez ERDF et portait sur leur projet de smart grid (un réseau électrique intelligent). L’objectif consistait à mieux gérer la production et l’acheminement de l’énergie électrique. Depuis mai 2016, je suis à la direction régionale d’Orange. Comme chez ERDF, j’aide nos clients à transformer leurs données en sources de valeur.

Une journée type

« J’ai un ensemble de tâches qui me sont assignées pour la journée. Pour autant, je ne suis pas seul derrière mon ordinateur. Le travail en équipe est essentiel dans ce métier, notamment pour résoudre des problématiques complexes et bien interpréter les données. Pour la plupart des projets, nous collaborons étroitement avec le service marketing, le service informatique (DSI)…afin de répondre précisément à leurs attentes. »

Sa formation

Après avoir décroché un bac S, je souhaitais m’orienter en école d’ingénieurs. Mon choix s’est naturellement porté sur l’exia.Cesi d’Arras, car elle forme aux métiers du Big data (data scientist, big data architect, data analyst…) et dispose d’un bon réseau d’entreprises.

Ses conseils

L’autonomie et l’agilité aussi car il faut être prêt à apprendre de nouveaux langages informatiques, de nouvelles technologies, ce secteur évoluant très vite !

Son salaire

Entre 30K€ à 32K€ brut annuel.


On vous recommande

Laisser un commentaire

Veuillez compléter l'operation pour poster votre commentaire *

*champs obligatoires

Vos commentaires

  1. Moussa CAMARA
    Le 08/01/2018

    Bonjour,
    JE suis très ravi de lire votre site, en toute bonne foie, je voudrais un partenariat avec votre structure.
    En effet, je suis propriétaire d’un site consacré à l’éducation de mon pays, principalement dans le secondaire. j’y ai prévue une page sur l’orientation. Et comme le votre est très riche, je souhaiterais quelques uns de vos écrits ou articles pour permettre aux jeunes élèves de mon pays de bien s’orienter car jusqu’ici, nous n’avons pas de centre Information et d’orientation.

    selon vous, quelles conditions dois-je respecter pour bénéficier de votre soutient comme partenaire.

    Merci

    Br.