Les études d’arts

études arts

Arts appliqués, arts plastiques, architecture, arts du spectacle… Le secteurs des arts regroupe  de nombreux domaines. Créativité, motivation et investissement seront les moteurs de vos études et vous suivront tout au long de votre carrière.

 

moteur-de-recherche

Les arts appliqués

Cette appellation regroupe trois domaines : la communication visuelle (graphisme, infographie, illustration), le cadre de vie (architecture d’intérieur, design industriel, décoration) et le stylisme (mode ou textile). La formation en école est presque indispensable pour pratiquer l’un de ces métiers. Publics ou privés, en école ou à l’université… de nombreux établissements proposent des formations délivrant différents diplômes : BTS, licence, master, DMA (Diplôme des Métiers d’Art), diplôme supérieur d’arts appliqués… Une mise à niveau en arts appliqués (MANAA) est d’ailleurs parfois exigée. Les Ecoles Nationales Supérieures d’Arts, accessibles sur concours, sont très sélectives. Pour réussir dans ces filières, le talent et la créativité sont évidemment les principaux moteurs, mais aussi, selon la formation, la maîtrise de certains outils informatiques.

La formation en école est presque indispensable pour pratiquer l’un de ces métiers.

 

Les arts plastiques

Cette filière peut être étudiée à l’université ou en école. À l’université, la formation est à la fois théorique et pratique. Histoire de l’art, mais aussi pratique en ateliers afin de solliciter au mieux l’expression plastique. Il est également possible d’intégrer l’une des 59 écoles nationales, régionales ou municipales des beaux-arts en France.  Elles délivrent des diplômes de niveau bac +3 : DNAT (Diplôme National d’Arts et Techniques), DNAP (Diplôme National d’Arts Plastiques) et de niveau bac +5 : DNSEP (Diplôme National Supérieur d’Expression Plastique). Publiques et réputées, elles attirent nombre de bacheliers, d’où une forte sélection à l’entrée. Une fois diplômés, certains choisissent d’enseigner ou de se diriger vers des métiers créatifs (illustrateur, publicitaire, photographe…).

 

L’architecture

Enseignée en école, l’architecture nécessite rigueur, patience, et requiert beaucoup d’efforts pour qui entend poursuivre un tel cursus. En effet, les écoles sont très sélectives et les programmes, composés de cours, de projets et de stages, sont ardus. La formation dure cinq ans et certaines écoles proposent leur lot de spécialisations comme le paysage, l’urbanisme ou les monuments historiques. Une vingtaine d’écoles en France sont rattachées au ministère de la Culture, parmi lesquelles l’Ecole Nationale Supérieure d’Architecture de Lille, qui délivre des équivalences de licence et master.

 

Les arts du spectacle

Ils regroupent un nombre insoupçonné de métiers tous plus différents les uns que les autres. Lorsqu’on évoque les arts du spectacle, on pense évidemment aux comédiens, musiciens, danseurs… Qu’il s’agisse de théâtre, d’opéra, de concert, de ballet, ils sont en effet ceux que l’on voit le plus. De toute évidence, tout le monde ne devient pas Sharon Stone, et beaucoup se produisent comme figurants ici et là, comme comédiens d’entreprise ou au service de la publicité. Mais les arts du spectacle ne se limitent pas à la lumière des projecteurs. Parmi les personnages indispensables de l’ombre, on trouve notamment les créateurs : compositeurs, metteurs en scène, chorégraphes… Indispensables également : les techniciens. Si personne ne les voit, ce sont pourtant eux qui permettent au spectacle de prendre vie. Ils sont décorateurs, ingénieurs du son, électriciens, scénographes, éclairagistes et permettent que le spectacle se déroule de la meilleure façon. Enfin, ces métiers sont encadrés par des gestionnaires du spectacle : producteurs, directeurs financiers, chargés de communication… Quelque peu éloignés du terrain, ils n’en restent pas moins des éléments indispensables. L’Université d’Artois propose un parcours complet en arts du spectacle, et Lille 3 en arts de la scène.

A lire également :

Que faire après un bac Technique de la musique et de la danse TMD ? Les débouchés, les métiers

 

Le théâtre

L’École du Nord (Théâtre du Nord), forme en trois ans des comédiens et des auteurs. Au programme: histoire du théâtre, pratique corporelle, placement de la voix, ateliers d’écriture, d’interprétation, anglais… Au cours de la formation, chaque élève-auteur est amené à écrire plusieurs pièces. Très sélective elle recrute seulement une quinzaine d’étudiants tous les trois ans. À terme, l’école délivre un Diplôme National Supérieur Professionnel de comédien, ainsi qu’une licence Arts et Culture en partenariat avec le Fresnoy, Studio national des arts contemporains de Tourcoing et Lille 3. L’université Lille 3 et l’Artois proposent par ailleurs une licence Arts de la scène. Le cursus présente les différentes facettes du spectacle vivant via des enseignements sur l’histoire du théâtre, les théories et les pratiques de la scène…. Si la licence Arts de la scène permet de développer le jugement et le regard quant à la création et la réception des œuvres, elle ne suffit pas à devenir comédien, malgré la dispense de cours pratiques.

 

La danse

Certains centres chorégraphiques comme celui de Roubaix proposent des formations spécifiques, menant le plus souvent à l’enseignement. L’Université Lille 3 propose par exemple une licence de danse et un diplôme universitaire de préparation à l’Examen d’Aptitude Technique (EAT) options Danses Classique et Contemporaine, constituant le prérequis à l’entrée en formation au Diplôme d’Etat de Professeur de Danse. La danse reste néanmoins une discipline qui nécessite un apprentissage dès le plus jeune âge, en école ou conservatoire.

 

Les arts du cirque

Parmi les neuf écoles françaises dispensant des formations professionnelles aux métiers du cirque, le Centre des Arts du Cirque de Lomme propose un enseignement artistique permettant d’acquérir les techniques pratiques du cirque (voltige, jonglage, acrobatie…), un enseignement préparatoire aux concours d’entrée dans les grandes écoles de cirque mondiales, et un enseignement pédagogique, préparant à l’exercice de fonctions d’animation en écoles de cirque, en associations ou en établissements scolaires.

 

La musique

L’enseignement est majoritairement la première source de revenus des musiciens. Cette pratique nécessite un Diplôme d’Etat de professeur de musique. Il est également possible de se produire sous le statut d’intermittent du spectacle, ou encore d’intégrer un orchestre. L’Université Lille 3 propose quant à elle une licence et un master arts parcours musique et musicologie. Lille 3 toujours, propose aussi une préparation au Diplôme d’Université de Musicien Intervenant (DUMI).

 

La Faculté d’Architecture, d’Ingénierie Architecturale et d’Urbanisme (LOCI)

Faculté unique regroupant les sites de Tournai, Bruxelles et Louvain-la-Neuve, elle propose plusieurs formations dans le domaine artistique : architecture, décoration, graphisme… www.uclouvain.be

 


On vous recommande

Laisser un commentaire

Veuillez compléter l'operation pour poster votre commentaire *

*champs obligatoires

Vos commentaires

  1. Lisa
    Le 17/04/2016

    Je suis actuellement en seconde et nous devons en ce moment faire nos voeux pour la première, je suis très intéréssée par la filière littéraire option musique et par la suite, j’aimerais pouvoir me rendre en Fac de musicologie mais malheureusement je suis une musicienne autodidacte accomplie et je ne connais rien du solfège, je commence donc légerement à perdre espoir… Je me demandais si je pouvais quand même intégrer ce genre de Fac ? Non parce que rien d’autre ne m’intéresse à par ça et je me vois mal jouer de la guitare dans les bars pour le restant de ma vie …



  2. Manuel
    Le 27/01/2016

    Merci pour le partage,
    Je suis intéressé par musique et je voudrais approfondir mon savoir.
    Pouvez me donner d’autre information?



    • Khadija-Abouchan
      Le 27/01/2016

      Conservatoire, université, école de musique… les filières pour étudier la musique sont nombreuses. Pour vous former, n’oubliez pas les conservatoires régionaux, départementaux ou municipaux : Lille et Amiens. Vous pourrez y préparer le DEM (diplôme d’études musicales) ou le DNOP (diplôme national d’orientation professionnelle). Il vous sera ensuite possible de préparer le DE (diplôme d’État) de professeur de musique, de niveau III. Pour devenir professeur de musique dans l’enseignement secondaire, vous devrez décrocher un master de musicologie et passer le concours du CAPES en éducation musicale et chant choral. Certaines universités proposent des parcours mêlant pratique et théorie. C’est le cas de L’Université de Lille (Sciences Humaines et Sociales – Lille 3) qui propose une Licence et un master “Arts parcours Musique et musicologie” et de l’université d’Artois qui propose, quant à elle, un cursus complet (de la Licence au doctorat) en “Arts du spectacle” . Ceux qui ambitionnent l’enseignement dans les écoles maternelles et primaires peuvent, après un bac+2, préparer à l’université le DUMI (diplôme universitaire de musicien intervenant) toujours à Lille 3 : cfmi.formation.univ-lille3.fr . Enfin, vous pouvez aussi étudier la musique actuelle dans une école privée. Pour cela, adressez-vous à la Fédération nationale des écoles d’influence jazz et musiques actuelles et contacter l’ARA : Pour ceux qui se rêvent ingénieur du son, il est préférable de commencer par un BTS métiers de l’audiovisuel option métiers du son dans les lycées Jean Rostand de Roubaix et Henri Martin de Saint-Quentin.



  3. Henard
    Le 02/11/2015

    J’ai suivi une année de Manaa (mise à niveau en arts appliqués) lorsque j’étais étudiant. La Manaa est une formation intéressante pour ceux qui aiment les arts et sont passionnés par les métiers du design. Cette formation d’une durée d’un an a pour objectif de permettre aux étudiants d’acquérir une formation artistique pour la poursuite de leurs études. J’ai pu acquérir des connaissances artistiques dans les domaines du graphisme et de la créativité. Il est important de choisir son métier par rapport à ce qui nous intéresse. Je vous conseille de visiter le lien ci-dessous pour avoir des informations supplémentaires sur la Manaa : http://www.limart.fr/.



  4. PLET Noémie
    Le 07/10/2014

    Je voudrais faire la formation danse.
    Effectivement, j’ai fait dès le plus jeune âge des spectacles. Quelques années plus tard j’ai appris le Moderne Jazz et le contemporain.
    Eventuellement, j’aimerais beaucoup pratiquer le Hip-Hop.