Comment préparer les concours d’entrée aux écoles du social ?

Les métiers du social

A chaque métier du social correspond une formation précise qui débouche sur un diplôme d’Etat (DE).

 

Le social suscite de nombreuses vocations, Mais gare aux désillusions !, une forte motivation est exigée pour réussir dans cette filière !

 

moteur-de-recherche

Le diplôme d’état pour travailler dans le social

Dans le social, chaque métier correspond à un cursus précis sanctionné par un diplôme d’Etat (DE). Il existe plus d’une dizaine de DE sociaux, de l’assistant de service social à l’éducateur spécialisé. Ces diplômes sont préparés au sein d’écoles spécialisées comme l’Institut régional du travail social, l’Institut social de Lille, l’Ecole européenne supérieure en travail social, le Centre régional de formation de la petite enfance… La majorité d’entre elles sont accessibles sur concours après le bac. Le diplôme d’Etat d’assistant de service social (DEASS) se prépare ainsi en trois ans, celui d’éducateur spécialisé (DEES) également, celui d’éducateur de jeunes enfants (DEEJE) sur 27 mois… Attention : les concours sont très sélectifs. On compte en moyenne 20% d’admis !

 

Les formation du social : du bac+2 au Master

En dehors des préparations dispensées par des organismes souvent privés, plusieurs cursus universitaires peuvent être un bon tremplin aux concours d’accès des écoles sociales. Une licence de sociologie, droit ou psychologie permet d’acquérir de solides connaissances. Plusieurs universités proposent aussi des DUT carrières sociales. L’IUT B de Tourcoing compte ainsi trois spécialités : animation sociale et socio-culturelle, éducation spécialisée et gestion urbaine… et une année de préparation au DEES. D’autres universités ou instituts de la région, à l’image de Lille 2, l’ULCO, la Catho ou l’ILIS et l’IAE Lille proposent aussi des licences et masters dans le domaine. En dehors de l’université, il existe deux BTS formant des travailleurs sociaux : le BTS économie sociale et familiale offre des débouchés professionnels mais aussi des passerelles vers le diplôme d’Etat de conseiller en économie sociale et familiale. Le BTS services et prestations des secteurs sanitaire et social (SP3S) forme des gestionnaires dans la santé et le social.  Sachez enfin, que le social reste l’un des secteurs où le taux d’insertion des jeunes diplômés est le plus élevé.

 

Portrait :

daphnéeDaphné, 21 ans en 1er année à l’IRTS Lille

Après un bac ES, Daphné rejoint l’Institut de formation en soins infirmiers de Saint – Omer. C’est pendant son stage de première année qu’elle réalise que l’accompagnement social des malades l’intéresse plus que le «soin». Elle décide alors de s’inscrire en prépa du social à l’Institut Régional du Travail Social, l’année suivante, elle y est admise dans la filière «Educateur spécialisé». «Avec le recul, je ne regrette absolument pas mon année passée à l’IFSI car j’ai beaucoup appris sur moi-même et les autres. D’ailleurs, une fois diplômée, Daphné envisage d’exercer son métier au sein d’une maison médicalisée.


On vous recommande

Laisser un commentaire

Veuillez compléter l'operation pour poster votre commentaire *

*champs obligatoires