La fac de médecine suspend son diplôme universitaire d’homéopathie

Cette année, il n’y aura pas de diplôme universitaire d’homéopathie à la faculté de médecine de l’université de Lille. L’annonce a été faite sur Twitter, vendredi soir.

Les étudiants au concours de première année de médecine ont été surpris par une coupure d'électricité ce mardi 21 avril © Faculté de médecine Lille

D’autres établissements emboîteront-ils le pas de la faculté de médecine de Lille ? © Faculté de médecine de Lille

Vendredi 31 août, 22 h 02. Pour beaucoup, le week-end a déjà commencé. C’est pourtant à ce moment que la fac de médecine de l’université de Lille se fend d’une annonce. « La faculté de médecine de Lille décide de suspendre son diplôme d’université d’homéopathie pour l’année universitaire débutante, dans l’attente de la position de la Haute autorité de la santé et d’échanges nationaux sur l’encadrement de cette pratique et de son enseignement. »

« C’est une prise de position »

Pourquoi une telle décision ? Didier Gosset, le doyen, s’en est expliqué auprès de nos confrères de La Voix du Nord. « C’est une prise de position, avoue-t-il. Je ne veux pas continuer à enseigner dans ma faculté une pratique qui n’est pas scientifiquement reconnue à ce jour. Ce que l’on veut, c’est faciliter la réflexion, poursuivre le débat. »

Cette suspension – et non suppression – intervient en plein débat sur l’homéopathie, jugée inefficace et coûteuse par plusieurs professionnels de santé dans les colonnes du Figaro. Une évaluation sur le sujet est depuis dirigée par la Haute autorité de santé (HAS). Didier Gosset affirme toutefois que cela n’a pas motivé sa décision.

À lire aussi :

Fin du redoublement du PACES
Le classement des meilleures facs de médecine en France
Études de médecine : des passerelles « entrantes » pour les étudiants infirmiers

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


On vous recommande

Laisser un commentaire

Veuillez compléter l'operation pour poster votre commentaire *

*champs obligatoires