Visiteur médical

Domaine d'activité : Paramédical
Centre d'interêt :  
Etre en contact avec les autres
La fonction

Chargé de promouvoir les nouveaux produits d’un laboratoire pharmaceutique, le visiteur médical rencontre en moyenne six ou sept médecins par jour. Sa mission est de démontrer les vertus du médicament et son mode d’emploi. Il doit être capable d’informer sur de nouvelles études ou les indications. Après sa visite, il rédige un compte-rendu qu’il envoie à son directeur régional. De plus, il relaie les observations du corps médical sur d’éventuels effets secondaires et favorise le dialogue entre ce dernier et l’industrie. Le visiteur médical participe à des séminaires pour se tenir informé de l’actualité de ses produits.

La formation

Plusieurs voies sont possibles : préparer un Diplôme Universitaire (DU), un BTS spécialisé, ou une licence professionnelle en un an après un BAC +2. Les lycées Valentine Labbé de La Madeleine, Notre-Dame d’Annay de Lille, d’Enseignement Général et Technologique Henri Darras de Liévin et Pierre de Coubertin de Calais proposent un BTS Analyses de biologie médicale. L’université Lille 2 donne accès à une licence (BAC +3) Ingénierie et Santé Publique. L’ICM (Institut de Communication Médicale) de l’université Catholique de Lille, met en place une formation de neuf mois qui comporte trois mois de stage. Elle permet d’obtenir la carte professionnelle de visiteur médical.

La remunération

Un débutant touche 1 800 euros bruts par mois. Ensuite son salaire varie selon les laboratoires, l’expérience et la zone géographique couverte. Des primes peuvent êtres décrochées selon le volume de prescriptions.

Les conseils

Une âme de commercial est essentielle, même s’il ne vend pas directement le visiteur médical doit promouvoir ses produits. Il faut savoir être persuasif et avoir un goût prononcé pour les sciences.

A voir également