Vétérinaire

Domaine d'activité : Médecine, odontologie, pharmacie, sage femme
Centre d'interêt :  
Avoir des activités à l'extérieur
Etre en contact avec les autres
La fonction

Le vétérinaire soigne, opère et stérilise les animaux. Ses principaux patients sont les animaux domestiques, mais il s’occupe également de ceux de la ferme. La majorité des vétérinaires exercent en libéral, mais ils peuvent aussi travailler dans l’industrie et la recherche en participant à la mise au point, la production et la commercialisation de médicaments et d’aliments pour animaux. Il est assisté par un auxiliaire vétérinaire qui se charge de toute la partie administrative et commerciale du cabinet.

La formation

Il faut compter au minimum sept ans pour obtenir le DEV (Diplôme d’Etat de Vétérinaire). La première étape est de passer par une prépa BCPST (Biologie, Chimie, Physique, Sciences de la Terre) de deux ans, obligatoire pour intégrer l’une des quatre écoles vétérinaires de France (Lyon, Nantes, Toulouse et Maisons-Alfort) dont la formation dure cinq ans. Dans la région, cette prépa est accessible dans les lycées Faidherbe de Lille, Albert Châtelet de Douai et Robespierre d’Arras. La sélection se fait sur dossier pendant la terminale. Mais il est également possible de tenter le concours de l’école vétérinaire après une deuxième année de licence sciences de la vie, accessible à l’Université de Picardie. A Lens, Le Groupe SIADEP propose une licence professionnelle formation d’auxiliaire vétérinaire spécialité vétérinaire.

La remunération

Le vétérinaire débutant touche entre 2 000 euros et 2 500 euros net par mois. Le salaire moyen est de 2 843 euros net par mois. L’insertion professionnelle est très bonne même si les vétérinaires sont de moins en moins nombreux à exercer en milieu rural. La plupart des nouveaux diplômés se tournent vers l’industrie agroalimentaire qui offre de réelles perspectives.

Les conseils

Le vétérinaire doit savoir observer et analyser le comportement des animaux pour établir le bon diagnostic. Il faut absolument se sentir à l’aise avec les animaux et savoir conseiller et rassurer leur propriétaire. En libéral, le métier nécessite une grande disponibilité (gardes, urgences) et un savoir faire en matière de gestion pour faire vivre son cabinet.

A voir également