Technicien d’analyses biomédicales

Domaine d'activité : Médecine, odontologie, pharmacie, sage femme
Centre d'interêt :  
Manipuler des chiffres
Etudier les choses ou les évènements
La fonction

Le technicien d’analyses médicales permet au médecin de confirmer un diagnostic ou de déceler une maladie. Il procède aux divers examens en se basant sur l’ordonnance : prélèvement de sang ou de tissus chez le patient, recherche de germes ou d’anomalies. Il prépare les instruments et les substances à utiliser, et donne les consignes au patient avant l’examen. Au sein des labos privés, la polyvalence est de mise : surveillance des préparations, prélèvements, relevé des résultats, et même secrétariat.

La formation

Plusieurs BTS (Bac +2) permettent d’accéder au métier de technicien d’analyses biomédicales. Les lycées Valentine Labbé de La Madeleine, Notre Dame d’Annay de Lille, d’Enseignement Général et Technologique Henri Darras de Liévin et Pierre de Coubertin de Calais proposent un BTS Analyses de biologie médicale. Le BTS spécialité bio-analyses et contrôles est enseigné dans les lycées de l’Escaut (Valenciennes) et Baudimont Saint Charles (privé) d’Arras. Le BTS Analyse agricoles biologiques et biotechnologiques est accessible au Lycée d’Enseignement Général et Technologique Agricole de Douai-Wagonville. Par la voie universitaire, il est possible de passer par un  DUT Génie biologique (Lille 1, Université de Littoral Côte d’Opale) ou par une licence sciences, technologie et santé mention biologie (Lille 1, Université d’Artois). Le Diplôme d’Etat de technicien de laboratoire médical se prépare en trois ans dans l’un des instituts agréés par le ministère de la Santé (Amiens, Lyon, Paris, Tour).

La remunération

Il est de 1 600 euros bruts par mois pour un débutant et de 3 120 euros en fin de carrière.

Les conseils

Les qualités requises pour être un bon professionnel : habileté manuelle, minutie, précision, sens de l’initiative et de l’organisation. Une excellente hygiène est également exigée. De solides connaissances en biologie sont nécessaires, il faut aussi s’intéresser aux évolutions technologiques et à la technique en général pour s’adapter aux nouveaux appareillages.

A voir également