La VAE

La validation des acquis de l’expérience fait partie des dispositifs de formations continues et permet d’obtenir un diplôme grâce à la reconnaissance de ses compétences. Mais encore faut-il le démontrer.

Vae

Reconnaisance des acquis

La VAE part du principe que l’expérience acquise dans une activité salariée ou non (cas des commerçants, libéraux, artisans ou agriculteurs) ou même bénévole, pendant une durée d’au moins trois ans a une valeur. Elle donne ainsi la possibilité de faire reconnaître ses compétences professionnelles par un titre, diplôme à finalité professionnelle ou un certificat de qualification. La VAE représente une 3ème voie d’accès aux diplômes et aux titres professionnels avec la formation initiale et la formation continue.

Mode d’emploi

Toute personne, quel que soit son âge, sa nationalité, son statut et son niveau de formation, peut postuler pour une VAE. Deux conditions sont nécessaires pour déposer une candidature :
• Avoir au moins trois ans d’expérience salariée,
non salariée ou bénévole.

• Le contenu de la certification désirée doit être en rapport avec l’expérience (éviter de briguer un diplôme de boulanger si vous avez été maçon par exemple).
Rapprochez-vous ensuite de l’établissement qui délivre le diplôme en question pour en connaître les règles. L’ensemble des certifications existantes est répertorié sur le site de la commission nationale de la certification (www.cncp.gouv.fr).

Où s’informer ?

Dans l’un des points conseils VAE de la région (liste disponible sur www.vae-npdc.fr) pour y trouver des informations et des conseils d’orientation, des précisions sur les procédures mises en œuvre pour les diplômes, les titres et les certificats de qualification professionnelle (CQP), ainsi que sur les différents droits en matière de formation professionnelle continue. Pôle Emploi, l’APEC, les missions locales, les CIO ou l’AFPA proposent également ce service.

Financement

Les acteurs de la formation professionnelle (Etat, Région, Fongecif…) participent au financement de la VAE.  Le montant de la prise en charge dépend de la situation du demandeur d’emploi (salarié, secteur public ou privé, demandeur d’emploi…). Infos : www.vae-npdc.fr

PASS VAE
C’est une aide à la préparation du dossier. Elle est entièrement gratuite et destinée aux demandeurs d’emploi. Présenté sous forme de «chéquier», le Pass permet de faire le point dans vos démarches et de mener une préparation efficace. Il se présente en plusieurs volets : définition de votre besoin d’accompagnement, aide à l’élaboration du dossier et préparation au passage devant le jury.

Mieux qu’en 2010

En 2011, 29 800 candidats ont obtenu une certification par la VAE, soit près de 2% de plus qu’en 2010. Les femmes (14%) et les personnes en emploi (71%) restent majoritaires parmi les candidats à des certifications publiques par cette voie. En 10 ans, la VAE a permis à plus de 230 000 personnes d’acquérir un diplôme dans leur secteur professionnel.

Contacts

• Pour des infos générales sur la VAE : www.vae.gouv.fr
• Pour des infos générales sur la VAE dans la Région : www.vae-npdc.fr
• Un répertoire des certifications : www.rncp.cncp.gouv.fr/
• Un guide qui va plus loin : www.vaeguidepratique.fr

Portrait

Sophie – Une VAE tremplin

Annick Secq – VAE



A voir également

La formation continue en entreprise

Publié le 03/03/2013
VAE, bilan de compétences, actions de formations… Tous ces dispositifs de formations continues servent à former le plan de formation mis sur pied par l’entreprise. Si cette dernière...

Repartir de plus belle : le bilan de compétences

Publié le 03/03/2013
A l’initiative du salarié ou de l’employeur, le bilan de compétences vise à faire le point sur ses propres aptitudes afin de définir un projet professionnel ou de formation. Avec deux...


Laisser un commentaire




− 1 = un

*champs obligatoires