Orthophoniste

Domaine d'activité : Paramédical
Centre d'interêt :  
Etre en contact avec les autres
La fonction

L’orthophoniste a un rôle d’auxiliaire médical qui rééduque les troubles de la parole et du langage, et intervient sur prescription d’un médecin. Lors de la première visite, il réalise un plan orthophonique qui permet d’établir les caractéristiques du patient. Il exerce le plus souvent auprès des enfants, mais aussi auprès des adultes grâce à des exercices ludiques et des techniques adaptées aux besoins et aux troubles de chacun.

La formation

Depuis la rentrée 2013, le certificat de capacité d’orthophonie se prépare en cinq ans dans un des dix sept centres spécialisés rattachés aux universités de médecine. Ce parcours se décompose en deux cycles dont le premier correspond à six semestres de formation (Licence) et le deuxième à quatre semestres en Master (BAC +5). Il est possible de préparer le concours à l’examen d’entrée en orthophonie à l’université Lille III (en partenariat avec l’Institut d’orthophonie de Lille II) et Catholique de Lille, mais également à Maestris Sup Cambrai et Lille, au Centre de Préparation aux Concours Médiaux et Paramédicaux de Lille. L’université Lille II propose un parcours permettant l’obtention du certificat Capacité en Orthophonie, aujourd’hui équivalent à un BAC +5.

La remunération

Un orthophoniste débutant touche un salaire de 1 600 euros bruts par mois dans la fonction publique hospitalière. En libéral, ses honoraires sont fixés par convention entre les caisses d’assurance maladie et la profession. La mobilité est un avantage qui permet l’obtention d’un premier emploi plus facilement à l’issue de la formation.

Les conseils

L’orthophoniste doit être à la fois dynamique, pour donner envie d’apprendre, et patient. Il est nécessaire d’avoir des connaissances en grammaire, orthographe, psychologie, logique mathématique, phonétique et de les maintenir à niveau car elles sont en constante évolution.

A voir également