Manipulateur en électroradiologie

Domaine d'activité : Médecine, odontologie, pharmacie, sage femme
Centre d'interêt :  
Concevoir ou améliorer des choses
La fonction

Le manipulateur en électroradiologie utilise, sous la responsabilité du médecin, différents types de matériels de radiologie médicale pour aider à poser un diagnostic ou pour traiter par radiothérapie. Mais son travail commence bien avant l’arrivé du patient : il vérifie le matériel et contrôle les produits nécessaires. De plus en plus sophistiqués, ces instruments exigent d’être à l’aise avec l’informatique. Il est habilité à réaliser certaines interventions, comme l’injection de liquides de contrastes. En traitement radiothérapique, il se montre très attentif à son patient et aux réglages des appareils. Si une radiographie n’est pas satisfaisante à la lecture, le cliché est refait.

La formation

Pour devenir manipulateur en électroradiologie médicale, il faut être titulaire du Diplôme d’État de manipulateur d’électroradiologie médicale (Institut de Formation de Manipulateurs d’électroradiologie Médicale du CHU d’Amiens) ou du diplôme de technicien supérieur en imagerie médicale et radiologie thérapeutique, proposé dans les lycées Valentine Labbé de La Madeleine, de l’Escaut à Valenciennes et Guy Mollet d’Arras. Ces diplômes se préparent en 3 ans après le bac.

La remunération

Un débutant touche 1 700 euros nets par mois, et peut espérer 2 230 euros en fin de carrière. La profession connaît un faible taux de chômage. La demande en examens médicaux et l’augmentation des cabinets privés offrent de bonnes perspectives d’emploi pour les jeunes diplômés. Les emplois se situent dans les hôpitaux, les centres anti-cancéreux, les départements d’imagerie médicale (radiologie conventionnelle et numérisée, scannographie, imagerie par résonance magnétique nucléaire, échographie, médecine nucléaire).

Les conseils

Pour exercer ce métier, maîtrise technique, rigueur et précision sont requises. Enfin, l’évolution constante des techniques requiert une grande faculté d’adaptation et de la curiosité scientifique pour conduire des appareils sophistiqués et très complexes. Les progrès réalisés sur les techniques et les appareils imposent également un suivi permanent des connaissances et des formations professionnelles régulières. Son sens de l’écoute, sa capacité à expliquer, à rassurer,et mettre en confiance font partie des qualités qui le font apprécier de ses patients.

A voir également