Média-planner

Domaine d'activité : Communication
Centre d'interêt :  
Développer vos qualités artistiques
Convaincre vos interlocuteurs
La fonction

Si le terme peut paraître «sexy», le métier n’en n’est pas moins exigeant et demande une implication totale. En tant qu’expert de la pub, le media planner élabore une stratégie en se basant sur des statistiques et des études de marché. Il choisit ensuite avec soin les supports sur lesquels seront diffusés la campagne (radio, télé, internet, presse écrite), la fréquence et les plages horaires pour un maximum d’efficacité. Cette stratégie doit aussi prendre en compte le profil de la cible à atteindre : âge, sexe, catégorie professionnelle, habitudes d’achats… Tout cela implique une très bonne connaissance du produit. L’objectif est de toucher le plus de consommateurs avec un budget raisonnable. Les stratégies adoptées ont des buts précis : élargir la clientèle, contrer une marque rivale ou rénover une image ternie. Le media planner propose ensuite son plan à son client. Une fois validé, il passe entre les mains du service commercial qui s’occupe de répartir le budget selon les priorités de diffusion (une plus grosse part sera allouée à internet si le produit vise les ados par exemple). Dès lors, le media planner travaille directement avec les commerciaux afin de les aiguiller et de repréciser la stratégie si besoin. Il lui arrive fréquemment de travailler dans l’urgence.

La formation

Les media planner viennent souvent d’univers différents (études d‘économie, dans le domaine des statistiques, de la gestion ou du commerce). La maîtrise des chiffres et des statistiques est donc essentielle. La seule constante est leur formation supérieure de deuxième et troisième cycles. Commencer par un BTS Communication visuelle et terminer par une formation en publicité ou marketing peut aussi être un bon choix.

La remunération

Les débutants commencent par cinq ou six ans d’assistance au service planning stratégique où le salaire varie entre 1 600 et 1 700 € net par mois. Après quelques années d’expérience, un media planner touche entre 3 000 et 4 500 € net par mois.

Les conseils

Gardez en tête que le media planner a un profil scientifique : précision, rationalité et faculté d’analyse sont les bases d’un travail de qualité. Autre évidence qu’il est toutefois bon de rappeler : il n’intervient qu’une fois la publicité créée. Il ne la conçoit pas.

A voir également