Interprète

Domaine d'activité : Langues
Centre d'interêt :  
Etre en contact avec les autres
Développer vos qualités artistiques
La fonction

L’interprète est un intermédiaire oral entre des interlocuteurs ne partageant pas la même langue.. Il doit saisir un message et le transmettre d’une langue à une autre. Il existe plusieurs formes d’interprétariat : «consécutive» lorsque qu’il faut synthétiser un discours en prenant des notes et le restituer toutes les 10 minutes environ, «simultanée» quand elle s’effectue dans une cabine vitrée au fur et à mesure des propos. Le «chuchotage» consiste à traduire les propos instantanément à l’oreille lors de rencontres en petit comité. Les interventions nécessitent une préparation pour maîtriser le vocabulaire du thème abordé (politique, économie…). La plupart des interprètes travaillent en indépendants. Les places en organisme international (recrutés sur concours) ou en grande entreprise sont limitées parce que très sélectives.

La formation

Un niveau bac+5 est recommandé. Vous pouvez commencer à l’université en filière Langue, Littérature et Civilisation Etrangères (LLCE) et préparer les concours des écoles de traduction et d’interprétariat. Les universités de Valenciennes, d’Artois, du Littoral, de Picardie Jules Verne, de Lille 3 et La Catho proposent une licence LLCE. Les deux écoles de traduction et d’intéerprétariat les plus réputées sont parisiennes : l’ESIT (Ecole supérieure d’interprètes et de traducteurs) et l’ISIT (Institut supérieur d’interprétation et de traduction).

La remunération

Les interprètes indépendants sont rémunérés à la journée. La rémunération s’élève à environ 400€ brut pour le secteur public et varie entre 300 et 700 € brut dans les organismes privés. Un interprète débutant dans un organisme international gagne 2 300 € brut par mois.

Les conseils

Pour envisager une carrière d’interprète, il faut se prévaloir d’une solide culture générale, d’une bonne mémoire et d’une grande résistance au stress. La connaissance et le maniement de deux langues ou plus (écrites et parlées) sont nécessaires pour faire face aux multiples types d’interventions. Écouter et parler en même temps exige une grande concentration, de la rapidité et un esprit d’analyse. Des séjours linguistique sont indispensables pour être crédible sur le marché du travail : ils permettent de parfaire la diction et d’assurer une meilleure compréhension des expressions nationales.

A voir également