Horticulteur

Domaine d'activité : Agriculture et agroalimentaire
Centre d'interêt :  
Avoir des activités à l'extérieur
Concevoir ou améliorer des choses
La fonction

L’horticulteur produit et commercialise des végétaux (fleurs, arbres, buissons, légumes, plantes vertes…). Son travail commence par les semis (manuels ou à l’aide d’une machine) et se termine par la vente (aux particuliers ou aux professionnels). Entre temps, il aura rempoté, tuteuré, arrosé, mis de l’engrais, bouturé et conditionné ses plantes. Il travaille au sein d’une jardinerie, en plein air ou dans des serres. Il reste en contact avec la nature et travaille les mains dans la terre, sauf pour les ingénieurs en horticulture qui travaille en laboratoire et se consacrent d’avantage à la recherche et à la création de nouvelles variétés. La mode des plantes dépolluantes et le fait que le jardin est de plus en plus considéré comme une pièce à part entière de la maison, le secteur des jardineries est en plein développement. Les grandes surfaces recherchent de nombreux chefs de rayons diplômés en horticulture.

La formation

Le BTSA (bac+2) productions horticoles est la voie royale pour devenir horticulteur. Il est notamment dispensé au Lycée d’Enseignement Général et Technologique Agricole de Douais, à l’Institut de Genech ou au Lycée d’Enseignement Général et Technologique Horticole de Lomme. L’Institut Supérieur d’Agriculture de Lille (ISA) ou l’Institut Polytechnique LaSalle Beauvais dispensent quant à eux des formations d’ingénieur (bac+5).

La remunération

Le salaire d’un horticulteur varie en fonction de ses responsabilités. Un débutant gagnera le SMIC. Il pourra devenir chef d’équipe et gérer des ouvriers. Il gagnera aux alentours de 1 700 euros brut par mois. Pour les ingénieurs, les salaires d’un débutant avoisine les 1 500 euros et peut doubler avec l’expérience.

Les conseils

Un bon horticulteur doit avoir la main verte. Logique… Pour se faire, il se doit d’être patient, minutieux (pour les semis et les rempotages) et observateur (il doit détecter rapidement les maladies, le manque d’eau…). La profession d’horticulteur est physique. Sac de terreaux et gros contenants sont fréquemment soulevés. S’il effectue de la vente, il doit avoir le sens commercial et le contact facile. Enfin, il doit actualiser constamment ses connaissances du monde végétal.

A voir également