Exploitant agricole

Domaine d'activité : Agriculture et agroalimentaire
Centre d'interêt :  
Avoir des activités à l'extérieur
Prendre des initiatives
La fonction

L’exploitant agricole peut avoir plusieurs spécialités : élevage, culture céréalière, viticulture, maraîchage… En tant que chef d’exploitation (et donc chef d’entreprise), il est polyvalent et possède de multiples compétences. Outre ses connaissances sur les cultures, les engrais ou les traitements, il doit également être un bon mécanicien. Lorsqu’une machine tombe en panne, il lui arrive de réparer pendant la nuit ! Il doit également gérer une trésorerie et parfois même de diriger une équipe de saisonniers. La stratégie fait aussi partie de sa profession. Avec la hausse du pétrole, il doit parfois acheter ses engrais plus vite que prévu. Pour écouler une récolte, il choisit parfois de la stocker pour la vendre plus tard, quand le cours des céréales a augmenté !

La formation

Beaucoup d’agriculteurs sont issus d’une famille d’exploitants et apprennent progressivement le métier. Ils se perfectionnent ensuite au travers de leurs études. Le bac professionnel conduite et gestion de l’exploitation agricole est le passage obligé. Ensuite, un BTSA (Brevet de Technicien Supérieur Agricole, bac +2) est conseillé : BTSA productions animales, BTSA production horticole, BTSA analyse et conduite des systèmes d’exploitation ou le BTSA Technologie végétale. Certains choisissent de continuer jusqu’au bac +5 en école d’ingénieurs (à l’Institut Supérieur d’Agriculture de Lille (ISA) ou à l’Institut Polytechnique LaSalle Beauvais par exemple).

La remunération

Il est difficile de parler de rémunération pour une telle profession. Les paramètres entrant en compte sont en effet très nombreux : Selon la spécialité (élevage, culture…) la taille de l’exploitation ou les investissements réalisés, la rémunération varie énormément.

Les conseils

Pour réussir dans cette profession, il faut aimer la nature et ne pas compter ses heures. Selon les saisons, l’agriculteur travaille sept jours sur sept durant parfois plus de 18 heures par jour. Le secteur agricole est également en pleine évolution. Guidage par GPS pour les arrosages, logiciel de traçabilité, gestion de stock… l’agriculture se met à l’informatique ! Enfin, pour compléter leur revenu, beaucoup d’exploitants diversifient leurs activités vers le tourisme à la ferme ou la confection de paniers de fruits et légumes !

A voir également