Enseignant chercheur

Domaine d'activité : Enseignement et Sciences de l'Education
Centre d'interêt :  
Etudier les choses ou les évènements
Concevoir ou améliorer des choses
La fonction

Dans une université, comme son nom l’indique, l’enseignant-chercheur cumule deux casquettes. Il dispense des cours aux étudiants dans une discipline très spécialisée comme la littérature antique, la physique quantique ou le droit pénal… Mais il doit également consacrer une grande partie de son emploi du temps à la recherche appliquée ou fondamentale au sein d’un laboratoire de recherche ou d’un centre de recherches et à la rédaction de publications. Il doit donc à la fois faire preuve d’une excellence académique dans sa discipline de prédilection, mais aussi être un bon pédagogue pour transmettre ses connaissances à des étudiants qui n’ont parfois jamais abordé sa spécialité. Il peut également accompagner des étudiants lors de leur thèse et participe à l’élaboration des formations. Il existe deux grandes catégories d’enseignants-chercheurs : les maîtres de conférence et les professeurs des universités. Ce dernier est titulaire d’une habilitation à diriger des recherches (HDR).

La formation

Le cursus à suivre pour devenir enseignant-chercheur n’est pas de tout repos. Avant tout huit années d’études au minimum sont nécessaires pour décrocher un doctorat. Ce prestigieux diplôme est cependant loin d’être suffisant pour obtenir un poste : les candidats doivent ensuite s’inscrire sur une liste de qualification. S’ils sont sélectionnés par le Conseil National des Universités, ils peuvent alors passer les concours de recrutement dans les universités. Après être passé devant un jury de sélection, le candidat est enfin nommé par le conseil d’administration de l’université.

La remunération

Le salaire net après deux ans en poste est de 2 300 €.

Les conseils

Le parcours pour arriver au métier d’enseignant-chercheur est long et laborieux : il est réservé aux étudiants les plus brillants. Il suppose également un bon sens du contact : les travaux des candidats puis des professionnels sont en effet régulièrement soumis aux regards de leurs pairs dans le cadre de jury, ou de publications par exemple. Ils sont également en contact régulier avec les étudiants. Une grande motivation est nécessaire pour accéder à ces métiers : les postes sont peu nombreux. Les disciplines qui recrutent le plus sont les lettres, les sciences humaines, les sciences de la vie et la médecine.

A voir également