Commissaire de Police

Centre d'interêt :  
Avoir des activités à l'extérieur
Etudier les choses ou les évènements
La fonction

Le commissaire de police doit pouvoir gérer le déroulement d’une enquête, connaître les procédures sur le bout des doigts et encadrer son équipe. Dynamique et entreprenant, il n’a pas peur de prendre la responsabilité d’un commissariat : c’est lui qui est aux commandes des opérations. Il exerce dans des commissariats de quartiers, mais peut aussi choisir une spécialisation dans certaines unités de police. Il peut par exemple être affecté à la Direction de surveillance du territoire (DST), à la police judiciaire ou encore à l’Inspection générale de la police nationale (IGPN). Après 9 ans d’exercice, il peut évoluer vers le grade de commissaire divisionnaire.

La formation

Pour accéder à l’Ecole Nationale Supérieure de la Police de Saint-Cyr, près de Lyon, il faut passer un concours sélectif qui ouvre sur une trentaine de postes par an. Pour s’y présenter, il faut posséder un bac + 5 et avoir moins de 35 ans. Après une dissertation, une synthèse, une interrogation sur le droit pénal et une option d’admissibilité, il reste les épreuves d’admission. Vous devrez passer un entretien avec le jury, deux interrogations, une épreuve de langue et une épreuve physique. Pour être bien préparé, il faut étudier le droit, l’histoire de France et du monde, et avoir une bonne condition physique. Attention, vous ne pouvez vous présenter que 3 fois ! La formation rémunérée de 2 ans alterne cours et stages. Selon le classement, vous choisirez votre affectation ou serez placé à la sécurité publique. A la fin de la 2ème année, les élèves effectuent un stage d’un an avant d’être titularisés commissaires de police : ils s’engagent alors à servir l’Etat pendant 7 ans.

La remunération

Un commissaire de police débutant est rémunéré environ 1650 € brut par mois.

Les conseils

Pour faire face à cette profession réputée dure, il faut être solide et faire preuve de sang-froid en toutes circonstances. L’autorité, l’organisation et des connaissances sur le droit sont indispensables pour mener à bien les missions. Le commissaire de police doit se faire respecter de ses équipes, mais aussi savoir communiquer avec ses supérieurs et ses relations de travail : préfet ou autorités judiciaires. Vous n’aurez pas beaucoup de temps libre : travailler le soir et les week-ends fait parfois partie du métier.

A voir également