Ergothérapeute

Domaine d'activité : Paramédical
Centre d'interêt :  
Etre en contact avec les autres
La fonction

L’ergothérapeute contribue au traitement des situations de handicap chez des personnes de tout âge. Il propose des solutions techniques (activités utilitaires, créatives, récréatives) empruntées aux métiers manuels et aux gestes de la vie quotidienne et professionnelle. Dans un premier temps, l’ergothérapeute doit analyser la nature du handicap de son patient afin de lui proposer une aide sur mesure. Puis il effectue un bilan de ses capacités gestuelles. Il dresse ensuite un bilan de son autonomie et établit un programme individualisé à partir des besoins identifiés. On le retrouve dans des hôpitaux ou des centres de rééducation.

La formation

Le diplôme d’Etat d’ergothérapeute (BAC +3) a obtenu la reconnaissance Licence depuis 2012. Il est délivré par l’Institut de Formation en Ergothérapie de Loos et de Berck-sur-Mer. Pour accéder à ces instituts, il faut soit passer par une première année de médecine (PACES) à Lille 2, l’Université Catholique de Lille  ou du Littoral Côte d’Opale ou de STAPS (Lille 2, Université d’Artois, du Littoral Côte d’Opale). Soit préparer le concours d’entrée au Centre de Préparation aux Concours Médicaux et Paramédicaux de Lille, à Maestris Prepa Lille, Cambrai. Le cursus inclut des enseignements théoriques et des travaux dirigés nécessaires pour le travail thérapeutique auprès des patients.

La remunération

Un ergothérapeute débute avec 1 600 euros bruts par mois et peut espérer toucher 2 520 euros en fin de carrière. Environ 5 500 ergothérapeutes exercent actuellement. Les perspectives de travail sont plutôt favorables. La majorité des débouchés concerne des postes salariés, dans les secteurs privé et public.

Les conseils

Face au handicap lourd et parfois définitif de ses patients, l’ergothérapeute ne peut pas se contenter de solutions toutes faites. Chaque cas nécessite la mise en place d’un programme de rééducation adapté et élaboré. Il doit avoir le sens de l’observation. La patience et le tact sont essentiels. Autres qualités requises : le goût du travail en équipe associé à un réel intérêt pour l’artisanat, les activités manuelles et créatives.

A voir également