Animateur socioculturel

Domaine d'activité : Social
Centre d'interêt :  
Etre en contact avec les autres
Développer vos qualités artistiques
La fonction

La mission de l’animateur est de créer une dynamique de groupe. Il veille à l’épanouissement de son public en repérant ses besoins et ses difficultés. Il prend le temps d’écouter afin de construire une relation de confiance. Enfin, il adapte ses animations en fonction des personnes : auprès des enfants, il peut jouer le rôle d’accompagnateur scolaire et d’activités périscolaires, mais il peut aussi organiser des projets pour les jeunes de son quartier ; des adolescents, il va travailler dans une maison des jeunes et joue un rôle d’éducateur en les initiant à la vie en groupe et à la prise d’autonomie; des personnes âgées, dans des maisons de retraite où il animera diverses activités. On peut aussi le retrouver dans des médiathèques et des prisons.

La formation

Pour devenir animateur, il faut posséder un Diplôme d’Etat. De niveau BEP, le Brevet d’Aptitude Professionnelle d’Assistant Animateur Technicien (BAPAAT) permet de se présenter aux concours d’adjoints d’animation et d’opérateur des activités physiques et sportives. Après un BAC +2, le Brevet Professionnel de la Jeunesse, de l’Education Populaire et du Sport (BPJEP) et le Diplôme d’Etat de la Jeunesse, de l’Education Populaire et du Sport (DEJEPS), tous deux proposées au Centre d’Education Populaire et de Sport du Nord Pas de Calais de Wattignies et à l’Institut Social de Lille, s’adressent à ceux qui ont déjà une formation dans l’animation. Par un parcours universitaire, il est possible de passer par un Diplôme Universitaire de Technologie (DUT) carrières sociales comprenant 4 spécialités : animation sociale et socioculturelle, assistance sociale, éducation spécialisée, gestion urbaine (Lille III), ou par un Diplôme d’Etude Universitaire Scientifique et Technique (DEUST) en animation et gestion des activités physiques, sportives et culturelles (Lille II).

La remunération

Un animateur socioculturel débute par une succession de contrats à durée déterminée, et son salaire tourne autour de 1 500 euros nets par mois.

Les conseils

La mobilité est conseillée. L’essentiel est d’être communiquant, créatif et d’avoir envie d’aider les autres. Des compétences sportives et culturelles sont également un plus.

A voir également