Les métiers accessibles sans le bac

métiers sans le bac

Il existe de nombreux métiers accessibles sans le bac. Que ce soit en informatique, dans le secteur de la santé, l’armée, l’artisanat, le bâtiment ou encore le tourisme, les possibilités d’exercer un métier sans avoir le bac sont multiples.

Travailler dans l’informatique sans avoir le bac : Des formations accessibles sans diplôme.

L’informatique et le numérique attire de plus en plus de candidats et les formations se multiplient. Les métiers de développeur et d’intégrateur web peuvent s’exercer sans le bac. De nombreuses formations intensives courtes acceptent des jeunes non diplômés et leur apprennent le B.A.B.A de l’informatique. Le numérique et l’informatique ont le gros avantage d’être en perpétuelle évolution, ce qui engendre pas mal d’emplois dans le secteur.

Métiers sans le bac : Des postes à pourvoir dans l’artisanat et le bâtiment (BTP) : ébéniste, menuisier…

Le BTP recrute près de 80 000 personnes par an. Il est encore possible de travailler sans le moindre diplôme dans le BTP. Par exemple, le métier de manœuvre pour décharger ou porter du matériel ne nécessite pas le bac. Menuisier, plombier, ébéniste, peintre en bâtiment ou encore charpentier sont des également métiers des métiers accessibles sans le bac. Un BEP ou un CAP vous ouvrira les portes de ces métiers qui ne connaissent pas la crise.
En effet, 75% des travailleurs sur les chantiers sont des ouvriers qualifiés. Optez pour un BEP ou un CAP en apprentissage, qui reste un niveau de qualification recherché. Par la suite, si l’envie de gravir les échelons se fait sentir, vous pourrez poursuivre avec un Bac pro et des mentions complémentaires. Il y en a pour tous les goûts et les établissements sont nombreux à proposer des formations dans ce domaine. Les étudiants sont alors amenés à apprendre un véritable métier auprès de professionnels, comme le propose les Compagnons du devoir.

Apprendre un métier sans le bac grâce à l’armée.

Depuis quelques mois, l’armée recrute un grand nombre de jeunes. Sans le bac, entrer dans l’armée permet de bénéficier d’une expérience forte. De nombreuses possibilités de formations internes vous permettront de vous spécialiser et d’évoluer dans un métier. De sous officier à pilote de char en passant par cuisinier ou gendarme, les spécialités de parcours sont diversifiées ! Dans l’armée de terre, de l’air ou dans la marine : quelle que soit l’armée choisie, vous devrez avoir effectué la JDC (journée défense et citoyenneté), réussir des tests d’évaluation, et être déclaré apte physiquement et médicalement pour vous engager.
> www.recrutement.terre.defense.gouv.fr

Les métiers de la santé : aide-soignant, ambulancier accessibles sans le bac…

Les métiers de la santé recrutent. Les métiers du secteur paramédical peuvent être exercés sans le bac mais nécessitent un diplôme précis pour être exercés. Parmi les métiers pour lesquels le baccalauréat n’est pas nécessaire vous trouverez aide-soignant, ambulancier, assistant dentaire, secrétaire médico-social, auxiliaire de puériculture

Néanmoins, même sans le bac, une formation reste nécessaire. Les formations du secteur de la santé sont très réglementées. Par exemple, pour devenir ambulancier, il faut obtenir un diplôme d’État d’ambulancier. Pour devenir assistant dentaire, une formation en alternance à l’école et dans un cabinet de dentiste. Les écoles recrutent sur tests de culture générale, entretien de motivation et épreuves d’habilité manuelle. Petite particularité : pour le métier d’aide-soignant, la formation dure un an et est accessible sur concours. Au bout de trois ans d’exercice, les aides-soignants peuvent passer le concours d’entrée en institut de formation en soins infirmiers.

Exercer un métiers de la fonction publique sans le bac

Surveillants de l’administration pénitentiaire, adjoints administratifs, gardien de la paixMême sans le Bac, vous pouvez accéder aux concours de la catégorie C de la fonction publique. Cent vingt-quatre des concours sont accessibles sans le bac dans cette catégorie. Toutes les informations sur les concours de la fonction publique ici.

Une partie des concours est accessible sans aucun diplôme, d’autres demandent le brevet, un CAP ou un BEP. Près de 7500 postes sont à pourvoir dans des secteurs variés, mais toujours dans des établissements appartenant à l’État (Impôts, prisons, Sénat, Centre hospitaliers…). À savoir : ces concours restent difficiles et nécessitent une sérieuse préparation.

> www.concours-fonction-publique.com

Les métiers du tourisme / loisirs : animateur, barman…

Le secteur du tourisme et de l’animation recrute chaque année des milliers de personnes. Le métier d’animateur peut s’exercer sans le bac : animateur en centre de loisirs ou animateur sportif sont d’ailleurs très plébiscités. Côté tourisme, des formations originales peuvent vous convenir comme croupier ou encore barman.

Pour devenir animateur, le CREPS (Centre régional d’éducation populaire et de sport) propose un brevet d’aptitude professionnel d’assistant animateur technicien avec des options adapté à l’animation de groupes d’enfants. Le BAFA (Brevet d’Aptitudes aux Fonctions d’Animateur) et le BAFD (Brevet d’Aptitudes aux Fonctions de Directeur) sont des diplômes reconnus par l’État qui permettent d’encadrer et de diriger des jeunes de moins de 18 ans. À partir de 17 ans, il est possible de passer son BAFA pour animer. Et c’est à partir de 21 ans qu’il est possible de devenir directeur. Pour décrocher ces diplômes, il faut passer par un cycle de formations alternant formations théoriques et stage pratique.

Les métiers de bouche : boulanger, pâtissier, serveur…

Boucher, cuisinier, serveurLes métiers de bouche et de l’hôtellerie recrutent, même sans baccalauréat. Très riches, ces métiers sont très variés et certains d’entre eux sont très recherchés, comme les bouchers : nombreux sont les commerçants qui cherchent des candidats pour assurer leur succession.
Pour exercer dans ce secteur, un CAP est quasiment indispensable. Certains lycées proposent par exemple des CAP dans différentes spécialités : boulanger, cuisinier, pâtissier, serveur, chocolatier-confiseur… Dans ce domaine l’expérience est un réel plus et la formation en alternance permet d’acquérir des compétences supplémentaires auprès de professionnels.

Vendeur, hôtesse de l’air ou steward, téléconseiller, assistante maternelle, restaurateur, peintre, menuisier, bijoutier Une multitude de métiers est accessible sans le fameux sésame. Toutefois en cas d’échec au baccalauréat, le redoublement reste le choix le plus adapté. Dans les Hauts-de-France, la Troisième révolution industrielle est en marche : n’hésitez pas à vous rapprocher des chambres du commerce et de l’industrie pour connaître les métiers émergents dans le domaine des énergies renouvelables.


On vous recommande

Laisser un commentaire

Veuillez compléter l'operation pour poster votre commentaire *

*champs obligatoires

Vos commentaires

  1. bastien
    Le 15/09/2016

    Kel sont les formation en informatique accessible sans le bac sur Lille et environ svp ?



  2. Luc peletier
    Le 31/08/2016

    Très bon article ! En effet, métiers accessibles sans le bac ne veut pas dire métiers accessibles sans diplôme !