L’enseignement et les sciences de l’éducation

L'enseignement

L’enseignement est devenu l’une des filières professionnelles les plus prisées mais aussi les plus difficiles d’accès tant les places sont limitées.

L’enseignement serait-il le plus beaumétier du monde ?

Le professorat des écoles

Pour enseigner dans les écoles maternelles et primaires, il faut en passer par le concours de professeurs des écoles. Pour passer le concours, il faut effectuer un master au sein d’un Institut Universitaire de Formation des Maîtres (IUFM). Les épreuves écrites du Concours de Recrutement de Professeurs des Ecoles (CRPE) ont lieu en début de master 2. Les candidats admissibles peuvent ensuite poursuivre leur année jusqu’aux épreuves orales organisées en fin de master 2. Certains IUFM, comme à Amiens, proposent dès la première année de licence une unité de professionnalisation progressive aux métiers de l’enseignement.

Le second degré

Enseigner dans un collège ou un lycée nécessite un Certificat d’Aptitude au Professorat d’Enseignement Secondaire (CAPES), un Certificat d’Aptitude au Professorat de l’Enseignement Technique (CAPET) pour les lycées techniques, un Certificat d’Aptitude au Professorat de l’Enseignement des Lycées Professionnels (CAPLP) ou un Certificat d’Aptitude au Professorat de l’Education Physique et Sportive (CAPEPS). Ces différents certificats sont délivrés via des concours nationaux accessibles à partir de bac +5. Il faut donc avoir validé un master dans la spécialité envisagée.

Le supérieur

L’enseignement supérieur est l’aboutissement d’un long et rigoureux parcours. Le futur enseignant-chercheur doit en effet passer par la licence (bac +3), le master (bac +5) et enfin le doctorat (bac +8). Il doit être spécialiste d’un ou plusieurs domaines. Pour cela, il doit avoir un projet de recherche sur un sujet spécifique au moins. Lorsqu’ il est doctorant, l’étudiant peut commencer à enseigner à l’université en tant que chargé de TD. Les places à l’université sont chères. Pour mettre toutes les chances de son côté, le doctorant doit avancer un projet de recherche qui corresponde aux thèmes de recherches mis en avant par l’université qu’ il aspire intégrer comme enseignant. L’enseignant-chercheur partage son temps entre ses cours, ses recherches, des conférences et des publications obligatoires dans des revues thématiques. Des intervenants professionnels extérieurs peuvent également donner des cours à l’université. Concernant les classes préparatoires et les BTS, les enseignants doivent être agrégés.

Le privé

Le parcours n’est pas très différent de celui du public. Après un bac +5, il faut passer le Concours de Recrutement de Professeurs des Ecoles (CRPE), identique
à celui du public. Pour enseigner dans le secondaire, il faut passer le Certificat d’Aptitude aux Fonctions d’Enseignement Privé (CAFEP), l’équivalent du CAPES dans le public.

Enseigner à l’étranger

Il y a plusieurs possibilités pour enseigner à l’étranger. La première méthode est d’être titulaire de l’Éducation Nationale et de postuler auprès de l’Agence pour l’Enseignement Français à l’étranger. Vous devez déjà être en poste en France et vous serez envoyé dans le pays de votre choix au sein d’un établissement français qui se trouve dans ce pays. L’enseignement se fera en français avec le programme scolaire français. À l’inverse, le deuxième moyen permettant d’enseigner à l’étranger est la filière Français Langue Étrangère (FLE). De nombreuses licences et masters proposent cette spécialité qui vous formera aux bases, à la découverte et l’approche de la langue française par les étrangers. Vous pourrez ainsi postuler directement dans les écoles primaires et maternelles des pays qui vous intéressent et enseigner à des élèves qui ne connaissent pas notre langue.

L’École Normale Supérieure (ENS)

C’est la voie royale pour faire une carrière dans l’enseignement. Vous devrez d’abord faire une prépa littéraire obligatoire avant de pouvoir passer le concours d’entrée de l’une des trois écoles (Paris, Lyon, Cachan). Attention, le concours est très exigeant et sélectif donc les places sont très limitées.

Les sciences de l’éducation et la formation des adultes

Grâce au programme de formation tout au long de la vie, le secteur vit un véritable essor. Il est désormais possible de se former tout au long de la vie, à tout âge, que vous soyez salarié, en reprise d’études, en recherche d’emploi ou sans emploi. Les entreprises ou organismes offrent des formations et accompagnent dans les démarches.



A voir également

Laisser un commentaire




− 1 = un

*champs obligatoires