Devenir artisan avec l’alternance

shutterstock_631792343

 

Avec plus de 250 métiers de l’artisanat est un secteur offrant de nombreuses opportunités d’emploi. Bonne nouvelle, tous sont accessibles par la voie de l’apprentissage.

1er employeur de France
Depuis toujours, l’apprentissage est plébiscité dans l’artisanat. Pour preuve, le secteur emploie aujourd’hui plus de 200 000 apprentis. Au fil des années, cette voie de formation est devenue le mode de transmission privilégié de ces entreprises et de leurs savoir-faire. Ce dispositif a démontré sa capacité à insérer les jeunes dans le monde du travail. Parmi le million d’artisans français, la moitié sont issus de l’apprentissage. Ce parcours de formation joue aussi un rôle d’ascenseur social en facilitant l’accès au statut de chef d’entreprise.

Des opportunités à saisir
L’artisanat, propose plus de 250 métiers des plus traditionnels tels que maçonnerie, menuiserie, boucherie, aux plus artistiques : «ébéniste, céramiste, mosaïste, orfèvre, tailleur de pierre, ou aux plus modernes : micro-électronique, son et image, génie climatique. Tous ou presque sont accessibles par la voie de l’apprentissage, dès le CAP au bac+5. Avec les nombreux départs en retraite et le développement des innovations et des nouvelles technologies, tous les métiers de l’artisanat sont porteurs d’opportunités d’emploi

Trouver sa formation
Les centres de formation d’apprentis dispensent une formation générale qui doit compléter la formation reçue en entreprise. Ils sont gérés pour l’essentiel par les Chambres de métiers et parfois par des lycées et des universités. Sachez que certaines écoles d’art ont des filières consacrées à l’artisanat d’art en alternance. Vous pourrez y préparer un BMA (brevet des métiers d’art) ou un DMA (diplôme des métiers d’art). À savoir :  La chambre de métiers et de l’artisanat a créé un Centre d’aide à la Décision (CAD). Ce service est destiné à informer et orienter professionnellement des jeunes désireux de se former ou, déjà qualifiés, recherchant un emploi dans l’Artisanat. Le CAD a également pour vocation de promouvoir l’apprentissage, la formation et les métiers de l’artisanat dans toute la région. Plus d’infos : www.artisanat.fr

Le saviez-vous?

Meilleurs ouvriers. Depuis plus d’un demi-siècle, ces trois initiales : MOF font rêver tous les artisans. Ce titre récompense les meilleurs artisans de France, à l’image d’un Joël Robuchon ou Paul Bocuse dans la catégorie cuisine-restauration. Pour briguer ce titre honorifique, il faut être âgé au minimum de 23 ans et faire preuve de « l’excellence dans son travail ». www.mof.fr
Compagnonnage. Héritiers des bâtisseurs de cathédrales du Moyen-Âge, les compagnons du devoir ou du Tour de France continuent de perpétuer leurs traditions. Ils privilégient la vie communautaire, le voyage et l’ouverture culturelle et spirituelle. Pour être compagnon, il faut cependant prendre son temps : compter 6 à 8 ans pour effectuer un Tour de France ou un Tour d’Europe.
 Olympiades des métiers. Organisée tous les 2 ans, cette compétition permet aux meilleurs apprentis du monde entier de se mesurer dans plus d’une cinquantaine de métiers. Lors de la précédente édition des WorldSkills qui avait lieu à Sao Paulo, la jeune picarde Florence Lesage avait remporté une médaille d’argent dans la catégorie Pâtisserie-Confiserie. Prochain rendez-vous, cet automne à Abou Dabi (Émirats arabes unis).

 Romain copie

Romain, 23 ans, DEUST Compagnons du Tour de France d’Arras

Orienté un peu par défaut dans une filière sciences et techniques de l’ingénieur, Romain n’y trouve pas son compte. Il décide alors de quitter Lyon pour préparer un CAP auprès des Compagnons du Tour de France, puis rejoint le CFA de Marseille où il passe un bac professionnel. Aux portes ouvertes du lycée marseillais, il entend parler de l’alternance. C’est un déclic, son diplôme en poche, il choisi de monter dans le nord pour rejoindre les Compagnons d’Arras et devenir apprenti chez Feraud & Gibellin Charpenterie : « Je me suis cherché longtemps et l’alternance m’a permis de trouver ma voie, c’est pour moi la solutions pour l’avenir des jeunes » conclut Romain.

 


On vous recommande

Laisser un commentaire

Veuillez compléter l'operation pour poster votre commentaire *

*champs obligatoires