Qu’est ce qu’un bachelor ? Le diplôme, le niveau, les débouchés

que-est-ce-qu-un-bachelor-degree

 

moteur-de-recherche

Qu’est-ce qu’un Bachelor ? Le niveau, les débouchés ?

C’est quoi un bachelor ? Le bachelor n’est pas un diplôme comme les autres… En France, un bachelor est un diplôme de niveau bac+3 qui rentre dans le schéma du LMD (Licence, Master, Doctorat), nécessite la validation de 180 crédits, et qui se différencie de la licence par l’importance qui est donnée à l’internationalisation et à la professionnalisation. Le bachelor est généralement dispensé par des écoles de commerce.
Au programme donc, des cours théoriques et de nombreux stages avec une spécialisation allant croissante au cours des 3 années d’études et une très forte connotation internationale. Objectif : faire de vous des diplômés opérationnels avec des débouchés vers les secteurs du marketing, de la vente, du management, de la logistique, des ressources humaines ou de la gestion.

A noter : Pour nombre d’élèves, le Bachelor représente un premier diplôme de l’enseignement supérieur. C’est aussi une voie d’accès vers un bac+5 à l’université, dans une business school hexagonale ou mieux… internationale (Oxford, Stanford, UCLA…).

Qu’est-ce qu’un bachelor degree ?

C’est quoi un bachelor degree ? A ne pas confondre avec le bachelor, le bachelor degree est, pour faire simple, l’équivalent dans le système universitaire américain de notre licence (bac+3). Il se prépare en 4 ans dans une université américaine (Four-years college) et sanctionne la fin d’un premier cycle d’études supérieures. Les bachelors degrees se présentent sous deux formes : le Bachelor of Arts et le Bachelor of Science, selon qu’ils sont, d’une manière générale, plutôt tournés vers les “sciences humaines” ou les “sciences exactes”.

Les bachelors se développent

Encore inconnu il y a quelques années, le bachelor semble enfin avoir trouvé sa place dans le paysage de l’enseignement supérieur français. Pour preuve, la plupart des écoles de management propose ce diplôme en trois ans ou quatre ans après le bac ! Parmi elles, l’IESEG School of management, SKEMA Business School, BBA EDHEC ou encore l’EGC. Il existe plus d’une trentaine de spécialités, du marketing à la finance en passant par le management. Certains bachelors misent sur la proximité avec les entreprises locales, offrant une professionnalisation rapide. D’autres, s’appuient sur les équipes pédagogiques pour fournir aux étudiants un enseignement de haut niveau dans les domaines de compétences parmi les plus recherchés du marché. Autre avantage de taille, ces écoles offrent une vraie vie de campus : bureaux des élèves, junior-entreprises, associations…

Le bachelor : objectif international

Comme pour les «programmes Grandes Écoles», les Bachelors misent sur l’international. Ils permettent aux étudiants de partir à l’étranger dans le cadre d’un échange ou en stage. «Aujourd’hui, il est indispensable d’avoir une vision internationale des affaires», insiste Frédéric Beaumont, directeur BBA EDHEC Lille. «Ça ne signifie pas que tous les diplômés vont travailler à l’étranger mais ils seront amenés à collaborer avec des Brésiliens ou des Chinois et ils devront avoir cette connaissance du monde» ajoute-t-il. Dans le BBA EDHEC «English Track» par exemple, les étudiants ont ainsi la possibilité de suivre un cursus dispensé intégralement en anglais. Mais aussi d’obtenir un double diplôme avec une université partenaire.

En chiffres

49 : C’est le nombre de bachelors en France. À l’instar des bac+5, ils peuvent être visés par l’Etat, inscrits au Répertoire national des certifications professionnelles, voire bénéficier par extension, des accréditations internationales : EQUIS, AACSB…

Découvrez le Palmarès 2017 des Bachelors de l’Étudiant.


On vous recommande

Laisser un commentaire

Veuillez compléter l'operation pour poster votre commentaire *

*champs obligatoires

Vos commentaires

  1. Denis59
    Le 25/03/2015

    Bonjour,
    Peux-ton comparer un bachelor français avec un Bachelor qui s’obtient au sein d’une université du Royaume-Uni, Irlande, USA, Australie… Le fameux “Bachelor’s degree” ?



    • Khadija-Abouchan
      Le 25/03/2015

      Depuis les accords de Bologne et la mise en place du LMD (Licence – Master – Doctorat), le Bachelor ou Licence est le premier grade de l’enseignement supérieur européen. Il sanctionne 3 années d’études soit 180 crédits ECTS (European Credits Transfer System). Un semestre pédagogique équivaut à 30 crédits ECTS. un parcours Licence est validé dès lors que 180 crédits ECTS ont été obtenus. Aux États Unis et certains pays anglo saxon le bachelor degree correspond à 4 années d’études. Il se prépare au sein d’un “Four-Year College”, l’équivalent de nos universités. C’est également un diplôme de premier cycle universitaire (undergraduate). Actuellement de plus en plus d’écoles de commerce et management propose ces cursus. Il s’agit d’une formation intermédiaire (entre trois et quatre ans) à vocation internationale, et qui prépare la plupart du temps à l’entrée dans la vie active. A mi-chemin entre études courtes et études longues, il a l’avantage de former des managers opérationnels très rapidement. D’ailleurs, la plupart des écoles qui le proposent, peuvent être intégrées à niveau bac. C’est le cas d’établissements des écoles du réseau EGC, du BBA Edhec ou de l’ESDHEM (Skema Business School).



  2. nathan
    Le 08/03/2015

    Bonjour,
    Le bachelor est-il reconnu au niveau européen, au même titre qu’une licence 3 ?
    Cordialement,



    • Khadija-Abouchan
      Le 10/03/2015

      Tout dépend l’école concernée. Le Bachelor étant généralement dispensé dans des écoles privées ou consulaires (qui dépendent des chambres de commerce et d’industrie) le mieux est de se renseigner directement auprès de l’école en question.



  3. Charles delabuisson
    Le 22/01/2015

    Les bachelors ont fait leurs preuves. Des supers diplômes en commerce et management. Seul Bémol, peu d’entreprise savent vraiment ce qu’est un bachelor…