Nos 5 conseils pour bien se préparer aux oraux des concours d’entrée aux écoles de commerce

oraux écoles de cce

L’entretien de motivation a pour vocation de mieux vous connaître, évaluer vos qualités et la cohérence de votre projet. Il est le plus souvent réalisé devant un jury, composé généralement d’enseignants de l’école, d’intervenants extérieurs et souvent d’anciens diplômés. Ne négligez pas cette épreuve qui a pour objectif de vous départager des autres candidats. 

Quelques conseils pour réussir au mieux son oral : 

1. Préparer son introduction
Elle sert à vous présenter (qui l’on est, ce que l’on a fait avant, pourquoi on veut intégrer l’école). Le jury cherche avant tout à mieux vous connaître, il faut lui tendre des perches. Si vous souhaitez discuter d’une de vos passions ou de vos expériences, n’hésitez pas à l’évoquer dans votre introduction. Il n’est pas nécessaire de rédiger une conclusion. En revanche, poser une question au jury en fin d’oral s’il vous y invite est une bonne idée. Dans ce cas, il faut s’en tenir à trois catégories de questions: demander aux membres du jury leur activité professionnelle, demander des précisions sur l’école, ou entamer une discussion sur son projet professionnel.

2. Se tenir au courant de l’actualité
Les questions d’actualité sont la seule manière pour un jury de tester les connaissances du monde actuel d’un candidat. Il faut faire attention aux nouvelles économiques, sociales, politiques ou internationales. Pas besoin, en revanche, de décortiquer le journal du début à la fin.

3. Faire preuve d’humilité
Il ne faut pas essayer de faire croire que l’on sait tout. Mieux vaut avouer une petite ignorance que de se ridiculiser en tentant de faire illusion. Comportez-vous comme si vous étiez à un entretien d’embauche. Restez courtois en toutes circonstances.

4. Préparer 3 défauts et 3 qualités
Cette question est incontournable lors des oraux, mieux vaut donc s’y préparer. Les candidats ont généralement peu de mal à se trouver des qualités, mais identifier ses défauts semble parfois plus compliqué…. Et plus risqué ! Pour autant, mieux vaut citer un vrai défaut plutôt qu’un «défaut-qualité» du type «je suis trop perfectionniste». Et si vous montrez que vous avez conscience de ce défaut et que vous faites votre possible pour le corriger, cela sera perçu comme une preuve de maturité.

5. Se pencher sur son avenir
Ne pas avoir de projet professionnel bien défini n’est pas un problème, la plupart des jeunes passant les oraux sont dans ce cas. Mieux vaut pourtant ne pas arriver en touriste. Si vous savez déjà ce que vous ne voulez pas faire, c’est déjà bien. Il ne faut pas hésiter à le dire, cela montre que l’on a réfléchi à la question. Si possible, essayez d’identifier un domaine qui vous séduit, quitte à changer d’avis plus tard.

À savoir : PGE-PGO Lille propose des stages de préparation aux oraux des écoles de commerce Post-Bac et Bac+2 les 5 et 6 mai prochains à Lille. Il s’agit de stages de 2 jours pendant lesquels les étudiants ont un atelier de Techniques d’entretien, un atelier de Projet Professionnel et des simulations d’entretien avec des vrais jurys de concours.

Pour d’autres informations, vous pouvez également lire Comment intégrer une grand école de commerce ou d’ingénieurs ?


On vous recommande

Laisser un commentaire

Veuillez compléter l'operation pour poster votre commentaire *

*champs obligatoires