VAE : Définition

VAE-validation-acquis-experience

 

Le Validation des Acquis de l’Expérience permets aux personnes ayant exercée une activité salariale ou bénévole pendant plus de trois ans de valoriser des compétences. Comment ça marche ?

 

Qu’est-ce qu’une VAE (Validation des Acquis de l’Expérience) ?

La Validation des acquis de l’expérience (VAE) vous permet de faire reconnaître votre expérience professionnelle, syndicale ou associative afin d’obtenir un diplôme, un titre ou un certificat de qualification professionnelle. La VAE prend en compte vos compétences et vos savoirs acquis… à condition de justifier d’une expérience de trois ans minimum en relation avec le contenu du diplôme ou du titre visé. Une VAE peut être totale ou partielle. Avant de vous engager dans une validation des acquis, vous devez préciser votre projet professionnel et choisir la certification la plus adaptée à votre parcours.

 

VAE : Quel diplôme ?

La VAE permet d’obtenir : un diplôme ou titre professionnel délivré par l’État (un CAP ou un BTS), un diplôme délivré par un établissement d’enseignement supérieur (une licence ou un master), un titre délivré par un organisme de formation ou une chambre consulaire (un diplôme d’ingénieur ou du Ministère de la Jeunesse et des Sports) ou un titre inscrit au répertoire national des certifications professionnelles. Plus de 10 000 diplômes sont aujourd’hui accessibles par la VAE.

 

La Validation des acquis de l’expérience (VAE) vous permet de faire reconnaître votre expérience professionnelle, syndicale ou associative afin d’obtenir un diplôme

 

Comment préparer une VAE ?

Avant de vous engager dans une VAE, n’hésitez pas à solliciter l’aide d’un conseiller au sein d’un point relais conseil (PRC). Il pourra évaluer la pertinence de votre projet, vous orienter vers les bons organismes certificateurs et vous informer sur les possibilités de financement. Une fois cette étape passée, vous devez déposer votre dossier de recevabilité à l’organisme. Il doit comprendre les documents permettant d’apporter les preuves de vos expériences. Le jury de validation étudie votre dossier VAE et vérifie que vos compétences correspondent à la certification visée. Il peut également demander à vous rencontrer pour un entretien. Il délivre la certification totalement ou partiellement. Dans le second cas, vous devrez suivre une formation pour compléter vos acquis.

 

Comment financer une VAE ?

En plus des frais d’inscription, vous devez ajouter les frais de l’accompagnement pour valider votre titre ou diplôme. Et cela peut coûter cher ! Pour le salarié, le coût peut être pris en charge par l’entreprise ou l’OPCA (Organisme Paritaire Agréé) dans le cadre du plan de formation ou par l’OPACIF (exemple FONGECIF) dont dépend l’entreprise. L’Etat, le Pôle Emploi ou le Conseil Régional Nord Pas de Calais – Picardie prennent en charge l’accompagnement VAE des demandeurs d’emploi.

 

Le Congé de VAE

Ce dispositif est destiné aux salariés en CDI, aux intérimaires ou aux demandeurs d’emploi après une fin de CDD. Il permet de bénéficier de la prise en charge de la totalité des frais de validation (inscription, dépôt du dossier, accompagnement et passage devant le jury). Vous pouvez le demander pour participer aux épreuves de validation et pour bénéficier d’un accompagnement en vue de préparer cette validation. La durée du congé ne peut excéder 24 heures consécutives.


On vous recommande

Laisser un commentaire

Veuillez compléter l'operation pour poster votre commentaire *

*champs obligatoires