Partir étudier à l’étranger : Conseils, bourses, programmes…

partir-étudier-à-l'étranger-etudiante-train

Partir étudier à l’étranger peut être une aventure fort enrichissante… à condition de bien s’y préparer.  ­­­Voici nos conseils pour réussir vos études à l’étranger.

 

Pourquoi partir étudier à l’étranger ?

Il y a quelques années encore, la maîtrise de l’anglais, de l’allemand ou de l’espagnol était un atout lors d’un entretien d’embauche. Désormais, ne pas maîtriser une langue étrangère est devenu un vrai handicap pour les jeunes diplômés. Afin de mieux répondre à la demande des entreprises, certaines écoles obligent leurs étudiants à partir un semestre voire une année étudier à l’étranger. Objectifs affichés : découvrir d’autres cultures, apprendre d’autres langues… et surtout enrichir son CV. En effet, la  confrontation avec d’autres manières de vivre, peut être très enrichissant. Il n’est pas rare que ce genre de voyages éveille l’envie d’effectuer une carrière internationale. Pour partir étudier à l’étranger, plusieurs voies sont possibles : partir par vos propres moyens ou dans le cadre d’un programme d’échange.

 

Les programmes pour étudier à l’étranger

Créés pour favoriser la mobilité des étudiants, les programmes d’échanges sont nombreux. Erasmus+ est le plus connu d’entre eux. Depuis 2014, Erasmus+ regroupe les autres dispositifs de mobilité européens. Il n’est donc plus seulement réservé aux étudiants. Apprentis, formateurs, demandeurs d’emploi, jeunes diplômés, collégiens et lycéens peuvent également en bénéficier. Contrairement aux partenariats privés, «l’étudiant Erasmus» n’a pas besoin de payer de frais de scolarité supplémentaires à son établissement d’accueil, il peut même, selon certains critères, bénéficier d’aides financières (bourse Erasmus+, Mermoz…). En dehors d’Erasmus+, il existe d’autres programmes d’échanges : Bureau de coopération interuniversitaire (Canada), conventions bilatérales internationales, diplômes conjoints ou doubles diplômes… renseignez-vous auprès de votre établissement. Le dispositif BCI (ex-CREPUQ) est quant à lui, un programme franco-québécois permettant de réaliser un séjour d’études dans une université québécoise.

 

Les Bourses et aides financières pour étudier à l’étranger

En plus de la gratuité des études, Erasmus+ vous permet de bénéficier d’une bourse destinée à compenser la différence de coût qu’entraîne le séjour dans un pays étranger. Le montant varie de 150€ à 300€ par mois. Le conseil régional des Hauts-de-France vient de lancer une nouvelle aide pour la mobilité, «la bourse Mermoz». D’un montant de 400€ par mois, elle est destinée aux étudiants de l’enseignement supérieur ainsi que ceux en formation sanitaire et sociale, en BTS et aux apprentis du supérieur effectuant une mobilité à l’étranger. Enfin, l’aide à la mobilité internationale est proposée aux étudiants effectuant un séjour d’études ou un stage à l’étranger son montant est de 400€ par mois. Rapprochez-vous de votre établissement ou de la Région pour toutes vos demandes.

 

Étudier au Royaume-Unis

La Grande-Bretagne est la destination privilégiée des étudiants français qui veulent effectuer leurs études supérieures à l’étranger. Et pour cause, les universités britanniques sont très réputées. Cependant, les frais de scolarité et le niveau de vie y sont élevés. Comptez  entre 15 000€ à 20 000€ pour une année d’études.

 

Êtes-vous prêt(e) pour étudier à l’étranger ?

Vous avez l’opportunité de partir un semestre ou une année, saisissez cette chance ! Et découvrez si vous êtes-vous prêt à tenter l’aventure en faisant notre test !

 

EN SAVOIR PLUS

Séjour linguistique

Vous n’êtes pas éligible à Erasmus+ ? Tout n’est pas perdu avec les séjours linguistiques. L’immersion à l’étranger reste la formule idéale pour maîtriser rapidement une langue. Le principe : vous suivez des cours dans une école tout en participant à des activités culturelles à raison de 5 à 30 heures de cours par semaine. Certains organismes comme EF, Kaplan, ESL, STS… proposent près d’une centaine de destinations à travers le monde et la durée du séjour varie d’une semaine à un an !

Volontariat

Chaque année des milliers de jeunes tentent l’expérience du volontariat international en entreprise. Les destinations de prédilection sont les États-Unis, la Chine ou encore le Royaume-Uni. Pour pouvoir être considéré comme volontaire à l’étranger, une convention doit être conclue entre l’entreprise et Business France. Elle détermine les conditions du volontariat (nature des activités confiées au volontaire civil, formation du volontaire, conditions de prise en charge des dépenses liées à l’accomplissement du volontariat). L’indemnité mensuelle du volontaire, peut varier entre 1 300 € à 3 900 € par mois.
www.civiweb.com

Validerson semestre

Pour un séjour dans une université ou une école, vous définirez avec un enseignant référent un «contrat d’études». Il récapitule tous les cours auxquels vous devrez assister. Grâce au système d’équivalences européen (ECTS), les examens que vous réussirez à Madrid, Londres ou Copenhague seront validés dans le cadre de votre diplôme français.

Palmarès

Étudier à l’étranger, oui, mais dans quel établissement ? Chaque année, différents classements des meilleures universités dans le monde sont publiés : le QS World University Rankings, le Times Higher Education World University Rankings, et le Shanghai Academic Ranking of World Universities (ARWU). Attention, ces palmarès ne sont que des indicateurs de la renommée internationale d’une université, préférez toujours un campus à taille humaine ou vous ne serez pas noyé dans la masse.

Brexit

Le 23 Juin 2016, le Royaume-Uni votait pour sa sortie de l’UE. Pour l’heure, il est encore difficile de dresser une liste exhaustive des conséquences qui concerneront directement les étudiants. Une chose est sûre : les jeunes ayant envisagé de partir étudier au Royaume-Uni à la rentrée 2017 ne seront pas concernés par le «Brexit».

 

 

Education First

Marvin-TrovatoMarvin Trovato, Sales Office Manager à Education First (EF) Lille

Le leader mondial du séjour linguistique, EF est l’un des rares organismes à proposer une préparation universitaire vous garantissant de rejoindre les bancs d’une fac anglo-saxonne ou singapourienne. «Notre préparation universitaire permet d’acquérir les connaissances d’anglais académique nécessaires pour intégrer un programme diplômant : licence ou études supérieures dans un pays anglophone pendant 6 mois ou un an. De plus, nous garantissons l’intégration dans l’une de nos 150 universités partenaires au Royaume-Uni, aux Etats-Unis, au Canada à Singapour et en Australie » explique Marvin Trovato. Avis aux amateurs !


On vous recommande

Laisser un commentaire

Veuillez compléter l'operation pour poster votre commentaire *

*champs obligatoires