Classes préparatoires : comment rédiger sa lettre de motivation ?

Manque de méthodologie, peur de mal faire, syndrome de la page blanche : les motifs d’angoisse ne manquent pas quand vient le moment de rédiger sa lettre de motivation pour intégrer une classe préparatoire aux grandes écoles (CPGE). Pourtant, cet exercice officiel craint par de nombreux lycéens n’est pas une étape décisive dans le processus de sélection.

lettre de motivation classe prépa

Comment faire sa lettre de motivation quand on a 17 ou 18 ans, peu d’expérience derrière soi et donc forcément peu de choses à raconter ? C’est la question que se posent chaque année des milliers de lycéens ou d’étudiants en réorientation lorsqu’ils candidatent sur Admission Post Bac. « La perspective de faire une lettre de motivation est stressante, reconnaît François Baetens, professeur de français et latin au Lycée Albert Chatelet, à Douai. Ils n’aiment pas forcément se mettre à nu et ne savent pas comment s’y prendre, c’est ça qui les inquiète. » L’exercice est d’autant plus subtile qu’il faut trouver le juste milieu pour parler de soi, donner envie, sans en faire trop non plus.

Que mettre dans la lettre de motivation ?

Premièrement, il faut respecter les codes de présentation : état civil en haut à gauche, le nom du destinataire un peu plus bas, date, l’objet de la lettre. « Il faut rester très sobre, conseille François Baetens. On remarquera la lettre de motivation uniquement si elle est mauvaise. » Avant de compléter : « Il faut éviter de se singulariser en adoptant un style original, c’est un travers dans lequel tombent des élèves. C’est un élément qui pourrait avoir son importance plus tard, quand ils passeront certains concours pour les écoles de commerce par exemple où on cherche la personnalité, mais pas pour les CPGE. »

Il vaut parfois mieux se contenter de banalités

Une lettre de motivation pour intégrer une classe prépa pourrait ressembler à ceci :

  • Un premier paragraphe pour se présenter : « Actuellement en classe de terminale, au lycée... »
  • Un deuxième paragraphe pour expliquer les raisons qui nous poussent à intégrer une CPGE : « Je souhaite acquérir de la culture générale », « je n’ai pas envie de me spécialiser maintenant », « je ne me sens pas encore prêt à me lancer dans le grain bain de l’université », « la prépa est un cursus qui permet de ne pas se spécialiser immédiatement » etc.
  • Enfin, le troisième paragraphe pour la conclusion et les traditionnelles formules de politesse.

« Il vaut parfois mieux se contenter de ces banalités-là, dans tous les cas il ne faut pas s’en faire une montagne ! » précise François Baetens.

« La lettre de motivation ne fait pas la différence »

L’avis de ce professeur de français est largement partagé par ses confrères : « Pour l’entrée classique en CPGE, en première année, honnêtement, je ne crois pas qu’on puisse dire que la lettre de motivation soit déterminante, ce n’est pas ça qui fait la différence. C’est d’abord les résultats, le classement dans la classe, les appréciations des enseignants du proviseur, ce qu’on appelle la fiche pédagogique », explique Patrick Wattellin, proviseur du lycée Faidherbe à Lille.

Sur les plusieurs milliers de candidatures que reçoivent certains lycées, beaucoup de lettres ne sont même pas lues

Même son de cloche pour Thierry Meurée, proviseur adjoint au Lycée Jean Bart à Dunkerque : « On ne lui accorde pas beaucoup d’importance ». Sur les plusieurs milliers de candidatures que reçoivent certains lycées, des proviseurs avouent ne même pas lire la lettre de motivation : « Ça ne nous apporte pas grand-chose sur le contenu, à cet âge ils sont encore jeunes... »

Quelques exceptions

Il y a tout de même quelques cas pour lesquels la lettre de motivation est soigneusement étudiée : « On a quelques personnes qui envoient une lettre à part du dossier APB, mais cela n’a d’intérêt que pour des cas très particuliers, pour un élément qu’on aurait eu du mal à voir dans le dossier, des réorientations particulières par exemple, un élève à l’étranger… mais c’est rarissime », raconte Patrick Wattellin. Enfin il y a les « cubes » qui ont redoublé leur prépa et pour lesquels la lettre de motivation est importante. Pour tous les autres, inutile de se faire trop de mouron.


On vous recommande

Laisser un commentaire

Veuillez compléter l'operation pour poster votre commentaire *

*champs obligatoires

Vos commentaires

  1. CV Leader
    Le 03/11/2017

    La lettre de motivation est un exercice difficile. Il faut absolument éviter la lettre banale qu’on écrira à toutes les écoles dans distinctions. Vous pouvez faire évaluer gratuitement votre lettre de motivation http://cv-leader.fr