Conseils pour réussir un entretien d’embauche

reussir-un-entretien-d'embauche

 

Réussir son entretien d’embauche.

Il est impératif de bien préparer votre entretien d’embauche. L’entretien d’embauche est en effet une rencontre essentielle, une étape décisive. C’est le premier vrai contact que vous avez avec le recruteur, qui ne vous connaît que sur papier. Après la rédaction de votre CV et de votre lettre de motivation, c’est l’ultime étape avant l’embauche ! C’est le moment de jouer de votre personne. Si vous y êtes, c’est que vous intéressez le recruteur. C’est vous-même qui validerez son choix en lui prouvant qu’il ne vous a pas retenu pour rien !

 

A lire également :
La lettre de motivation : Conseils de rédaction

Comment rédiger un CV : les conseils pour les jeunes diplômés

Faut-il rédiger son CV sur plusieurs pages ?

 

Gérer le stress et préparer son entretien d’embauche

Un entretien d’embauche n’est pas un examen. Même si l’enjeu est important, envisagez cet entretien avec sérénité. Pour cela, il est important de s’y préparer correctement. Renseignez-vous sur l’entreprise dans laquelle vous postulez et apprenez à vous connaître. Anticipez les questions pouvant être posées. En effet, vous n’échapperez pas aux questions pièges qui sont incontournables : Pourquoi avez-vous choisi ce métier ? Pourquoi souhaitez-vous travailler chez nous ? Quelles sont vos qualités et défauts ? Parlez-moi de vous… Préparez vos réponses pour ne pas être pris au dépourvu, mais n’ayez pas l’air d’avoir appris votre texte par coeur. Plus vous serez préparé, plus vous serez à l’aise, et l’entretien d’embauche sera l’occasion d’un dialogue plutôt qu’un simple interrogatoire. Le stress est un facteur à prendre en compte. Difficile à éliminer complètement, il faut néanmoins être capable de le surmonter. Pour cela, gardez en tête qu’après avoir passé les étapes du CV et de la lettre de motivation, vous avez toutes les cartes en main pour convaincre. Vous êtes à cet entretien d’embauche car vous plaisez au recruteur. Il vous reste à faire en sorte de vous distinguer des autres candidats en en mettant en avant votre personnalité. C’est le moment de ressortir votre bilan personnel pour savoir précisément quels traits de caractère mettre en avant : sans renier vos lacunes, vous devez profiter de cet instant pour montrer ce que vous avez de meilleur.

 

Passer son entretien d’embauche

C’est le moment montrer le meilleur de vous-même. Soignez votre tenue vestimentaire, restez souriant et dynamique. Arrivez quelques minutes en avance. Si nécessaire, repérez les lieux quelques jours avant votre entretien et évaluez le temps de parcours. Rien de tel qu’un retard à un entretien d’embauche pour faire mauvaise impression. L’entretien d’embauche commence dès la rencontre avec le personnel d’accueil : soyez courtois, et ne vous avachissez pas dans un fauteuil si l’on vous demande de patienter.
Votre motivation doit vous animer lors de votre entretien d’embauche comme lors de votre lettre. Soyez enthousiaste, montrez votre intérêt pour le poste en posant des questions. Le recruteur va vouloir en savoir plus sur vous, tâchez d’instaurer un dialogue en essayant d’en savoir plus sur le poste et l’entreprise. À la fin de l’entretien, n’hésitez pas à vous renseigner sur le délai que demandera la réponse définitive. Plus vous semblerez impliqué et plus vous ferez bonne impression.

 

Le conseil de Manuelle Malot, directrice carrières et prospective de l’Edhec

Aujourd’hui, il revêt plusieurs formes : le face à face reste privilégié. Repérez les lieux, le temps de parcours, pour ne pas arriver en retard, soignez votre tenue, souriez et n’oubliez pas politesse et courtoisie. Essayez de limiter tics et comportements nerveux, montrez votre enthousiasme. LE conseil : l’entraînement ! Il faut répéter, se faire conseiller, se renseigner sur l’entreprise, pour poser quelques questions : il est toujours bon d’instaurer un dialogue, d’être acteur de l’entretien. « L’entretien peut être successif, plusieurs personnes à la suite : restez concentré ! Vous pouvez également vous trouver face à un jury » : ne vous laissez pas déstabiliser. De plus en plus, le premier contact s’établit par téléphone, ou skype, « pour valider les éléments du dossier, il faudra l’avoir sous la main, et se mettre dans de bonnes conditions, au calme. Ne répondez pas dans la rue par exemple ! » Laissez votre répondeur s’en charger (en enregistrant un message d’accueil pro), et rappelez dans les meilleures conditions (et les plus brefs délais). Les entretiens collectifs se développent, « sur 8 à 12 personnes, 2 ou 3 seront gardées ». Parfois, il faudra vous présenter à plusieurs reprises dans l’entreprise, qui, aujourd’hui, ne veut plus se tromper sur ses nouvelles recrues. « Je ne dirais pas que la sélection est plus difficile, mais plus outillée. Les candidats maîtrisant mieux les canaux classiques, il a fallu démultiplier les formes de recrutement, pour s’assurer de choisir la bonne personne. Il ne faut pas hésiter à s’entraîner, s’adresser à des professionnels pour obtenir des conseils ».

moteur-recherche-job-GRD


On vous recommande

Laisser un commentaire

Veuillez compléter l'operation pour poster votre commentaire *

*champs obligatoires

Vos commentaires

  1. Article très complet et résumant bien les enjeux de l’entretien d’embauche.
    Effectivement, une bonne préparation est cruciale. Tout (ou presque) est dans l’anticipation des questions qui seront posées et dans une bonne gestion du temps.



  2. Jessica
    Le 07/12/2015

    L’entretien d’embauche est l’une des étapes les plus difficiles quand on est à la recherche d’un bon emploi. Au moindre faux pas, on risque de donner une chance aux concurrents, c’est pour cela qu’on devrait bien s’y préparer et anticiper à l’avance tout ce qui pourrait se passer, et surtout, ne pas stresser.