Décès à New York de Richard Descoings

Il dirigeait l’Institut d’Etudes Politiques de Paris depuis seize ans. L’homme, âgé de 53 ans, a été retrouvé mort dans sa chambre d’hôtel mardi 3 avril, à New-York.

Le secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-moon, et le président de l’université de Columbia, Lee C. Bollinger, ont rendu hommage dans un communiqué commun à « un leader mondial dans le domaine de la politique éducative, reconnu et honoré en France et dans le monde » qui « avait consacré beaucoup d’énergie à élargir l’accès à l’université ».

C’est également ce que rappelait Martine Aubry, appelée à réagir sur l’antenne de France Info, ce matin : « C’est un choc de voir disparaître Richard Descoings ; il a été un grand serviteur de l’Etat et ça a été surtout celui qui a voulu, y compris dans une grande école restaurer la promesse républicaine ».

Pour Pierre Mathiot, directeur de l’IEP de Lille, c’est un choc, « Richard Descoing a beaucoup oeuvré pour faire bouger les lignes de l’enseignement supérieur ». Le directeur de Sciences Po Paris avait en effet bousculé les habitudes de l’école. En ouvrant le recrutement aux jeunes issus d’établissements de l’éducation prioritaire, notamment. En dix ans, le taux d’étudiants boursiers est passé de 6% à 26%.

Richard Descoings venait d’entamer son quatrième mandat, et avait d’ores et déjà prévu de nouvelles réformes concernant en particulier le contenu du concours d’entrée. Il prévoyait de supprimer l’épreuve de culture générale, une proposition qui, aujourd’hui encore, fait débat.



A voir également

Une déclaration d’amour à Lille

Publié le 30/09/2014
Parce que La Voix-l’Etudiant est lilloise (et fière de l’être), nous ne pouvions résister à l’envie de partager avec vous cette jolie vidéo sur Lille intitulée...

Pourquoi les étudiants des futures professions libérales sont en colère ?

Publié le 30/09/2014
1 vote, average: 5,00 out of 51 vote, average: 5,00 out of 51 vote, average: 5,00 out of 51 vote, average: 5,00 out of 51 vote, average: 5,00 out of 5
  Les étudiants en pharmacie de Lille contre la banalisation du médicament. Ce mardi 30 septembre 2014, 850 étudiants de la faculté de pharmacie de Lille étaient dans la rue pour manifester...


Laisser un commentaire




sept − 2 =

*champs obligatoires