Où s’inscrire à la rentrée ?

Vous n’avez toujours pas d’établissement pour vous accueillir en septembre? Rassurez-vous, des solutions existent pour les retardataires.

 questionnement 2 copie

No stress

Se retrouver sans rien en septembre alors que la plupart de vos amis préparent leur rentrée, promet quelques moments de solitude… Pour autant, il ne faut pas se décourager ! Vous n’êtes certes pas en avance dans vos démarches, mais pas « hors délai » non plus, puisque des écoles ou des universités recrutent encore des candidats. Quelle que soit votre situation (avec ou sans le bac), vous devez donc multiplier vos recherches. N’hésitez pas à contacter un maximum d’établissements pour connaitre leurs disponibilités. Ne vous contenter d’envoyer votre candidature par mail, déplacez-vous pour découvrir les locaux et échanger avec les étudiants. Prenez toujours le temps de bien vous renseigner sur les diplômés préparés. 

Définir un projet

Inutile de vous ruer vers le premier établissement venu sous prétexte qu’il reste de la place. Si vous n’avez pas encore ciblé la filière que vous allez intégrer, prenez le temps de la réflexion. Contactez les Centre d’information et d’orientation (CIO) et informez-vous sur les études susceptibles de vous convenir. Une fois votre projet défini, vous n’aurez pas nécessairement la certitude de le réaliser cette année car les cursus sélectifs, comme les classes prépas ou les grandes écoles de commerce et d’ingénieurs ont déjà clos leurs inscriptions. Mais de nombreuses passerelles existent pour tenter d’y postuler l’année suivante.

Une place à la fac

Les inscriptions à l’université s’échelonnent de juin à octobre. Si vous avez raté le coche, il est peut être encore temps de trouver une place. Même si le choix sera restreint, comme en droit, psychologie ou communication (souvent saturées), d’autres formations restent encore accessibles. Certaines filières qui ont une procédure d’inscription propre (licence professionnelle, master…) ont terminé leur sélection, mais vous pouvez toujours contactez l’UFR concerné : une place se libère parfois en cas de désistement. Dans tous les cas, rapprochez-vous au plus vite de l’université concernée. Si vous n’arrivez pas à intégrer la filière de votre choix, n’hésitez pas à vous réorienter : si vous avez été refoulé en psycho, l’université peut par exemple vous conseiller de débuter une licence de sociologie, qui propose une option en psychologie. N’oubliez pas, aucune université n’est censée vous abandonner à la porte de l’enseignement supérieur.  

Parcoursup : la procédure complémentaire

Vous avez décroché le bac cette année ? Vous avez certainement dû préparer votre rentrée en vous connectant sur parcoursup.fr. Si vous êtes totalement passé à côté, ou si vous n’avez reçu aucune proposition d’admission, une procédure complémentaire vous permet de rattraper le coup. Vous devez pour cela constituer un dossier. Vous avez la possibilité de formuler jusqu’à dix vœux, uniquement dans les formations où des places sont encore disponibles. Une fois la réponse des établissements mise en ligne, vous n’avez que 24 heures pour accepter ou non la proposition. Attention, la phase principale s’est terminée le 5 septembre, mais vous pouvez recevoir des propositions jusqu’au 21 septembre, date de fin de la procédure. Les candidats qui n’ont reçu aucune proposition peuvent saisir la commission d’accès à l’enseignement supérieur (CAES) de l’académie 

Des opportunités dans le privé

Les grandes écoles et lycées publics font rapidement le plein d’élèves : il vous sera difficile d’y trouver une place. Cependant rien n’est perdu : de nombreuses établissements privés proposent des formations dans tous les domaines : commerce, arts, tourisme… Pour distinguer le bon grain de l’ivraie, renseignez-vous sur l’école qui vous intéresse : ses diplômes sont-ils inscrits au répertoire national des certifications ? Le contenu de la formation est-il bien défini ? Quel est le taux de réussite aux examens ? Où sont les anciens ? Vérifiez bien le niveau des diplômes délivrés, afin de pouvoir envisager une réorientation vers une autre filière si vous le souhaitez. Privilégiez les établissements qui délivrent des formations de niveau minimum bac+2 ou bac+3.

Une formation en alternance

Même si la plupart des entreprises ont déjà trouvé leurs apprentis pour la rentrée, tout n’est pas perdu ! De nombreux contrats en alternance se signent en septembre (et au delà) dans les centres de formation d’apprentis ou les établissements privés. De plus, l’alternance est une véritable alternative à la formation « initiale » dont l’objectif est d’apprendre un métier tout en préparant un diplôme, un titre ou une certification. Tous les niveaux de formation du CAP au BAC +5 sont accessibles en contrat de professionnalisation ou d’apprentissage.

Info+

L’université

Les facs ouvrent leurs inscriptions pour certaines filières de type licence, licence professionnelle, master ou DU jusqu’à mi-octobre, dans la limite des places disponibles. Contactez le service scolarité pour obtenir un dossier d’inscription. Les étudiants déjà inscrits dans l’établissement peuvent se réinscrire directement sur le site internet de leur université.

Université de Lille 
42, Rue Paul Duez, 59000 Lille – Tél : 03 20 96 43 43

Université Catholique 
60, Boulevard Vauban, 59800 Lille. Tél. 03 20 13 40 00

Université Polytechnique Hauts-de-France
Campus Mont Houy – 59313 Valenciennes Cedex 9. Tél. 03 27 51 12 34

Université d’Artois 
9 rue du Temple – BP 10665 – 62030 Arras Cedex. Tél. : 03 21 60 37 00

ULCO 
1 Place de l’Yser, 59140 Dunkerque. Tél. : 03 28 23 70 00

UPJV 
Chemin du Thil, 80025 Amiens. Tél. : 03 22 82 72 72

Capture d’écran 2018-10-08 à 15.20.09


On vous recommande

Laisser un commentaire

Veuillez compléter l'operation pour poster votre commentaire *

*champs obligatoires