La plateforme APB s’appellera « Parcoursup »

Admission Post-Bac c’est bel et bien fini ! La plateforme qui permet aux lycéens d’indiquer leurs voeux pour leur orientation dans l’enseignement supérieur va changer de format et de nom! Elle s’appellera « Parcoursup » 

APB nouveau nom parcoursup

Invitée sur la radio Europe ce mardi 21 novembre, Frédérique Vidal, la ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation a dévoilé le nom de la nouvelle platerforme d’orientation qui remplacera APB.« Parcoursup », c’est donc le nom qui a été retenu à l’issue d’une concertation avec les internautes et au cours d’un salon d’orientation. « J’aime bien la notion de parcours, ils ont bien compris ce qu’on était en train de préparer pour leur avenir », a déclaré Frédérique Vidal.

L’élève aura toujours le dernier mot dans le choix de sa filière

« Il est très important que les bacheliers puissent accéder à l’enseignement supérieur. Mais il faut reconnaître la diversité des bacheliers, donc il faut leur proposer des parcours qui leur sont adaptés. L’élève aura toujours le dernier mot dans le choix de sa filière. Par contre, il devra faire confiance à ses enseignants sur le chemin à emprunter pour aller vers le diplôme qu’il souhaite obtenir », a expliqué la ministre qui fut elle-même présidente d’université (Nice-Sophia-Antipolis), au micro d’Europe 1.

Ce que l’on sait déjà sur Parcoursup

  • La plateforme ouvrira officiellement le 15 janvier
  • Les étudiants devront faire 10 voeux non hiérarchisés contre à 24 auparavant.
  • Le « Oui si » remplace le « Oui mais ». Concrètement, cela signifie qui les équipes pédagogiques (lycées et universités) auront un droit de regard sur le dossier du candidat avec un accompagnement particulier (travaux dirigés, plus de méthodologie etc.) « L’étudiant sera bien inscrit dans le parcours de son choix, mais on lui propose un parcours qui va l’accompagner vers la réussite. Evidemment, il a complètement le droit de refuse », précise Frédérique Vidal.
  • À l’issue du deuxième trimestre, le conseil de classe examinera les voeux des lycéens. Le chef d’établissement émettra un avis pour chaque vœu et transmet les « fiches Avenir » aux différents établissements d’enseignement supérieur qui offrent les formations demandées

Plus d’infos ici


On vous recommande

Laisser un commentaire

Veuillez compléter l'operation pour poster votre commentaire *

*champs obligatoires