Un étudiant de l’UTC Compiègne remporte le concours Science et Vie Junior

benoit thomas bis

Crédit Photo : SVJ

Benoît Thomas, 18 ans, étudiant en 1er année à l’Université de technologie de Compiègne, a remporté le concours « Innovez » Science et Vie Junior le 22 février dernier. Une consécration pour ce fidèle lecteur du célèbre magazine qui a défendu son « Antivel » au Palais de la Découverte face à 12 autres finalistes.

Capture d’écran 2017-03-31 à 11.31.02

D’où vous vient cette passion pour l’invention ?

J’ai toujours eu l’habitude de monter des petits projets. Je lisais Science et Vie Junior quand j’étais petit, en particulier la rubrique « invention du mois ». Je me suis toujours dit qu’il fallait que je participe, alors quand j’ai eu cette idée de l’Antivel, je me suis jeté sur l’occasion. D’habitude je monte mes projets avec mon frère aîné (il a 20 ans) mais cette fois, il m’a aidé de loin parce qu’il avait pas mal de travail de son côté. On avait déjà présenté une casquette à panneau solaire au concours quand on était plus jeunes, sans succès.

Pouvez-vous expliquer ce qu’est « L’Antivel » ?

L’Antivel est un antivol sans contact pour vélo. Il fonctionne à l’aide d’un système RFID, comme ceux utilisés pour le paiement sans contact. Lorsque le lecteur RFID situé sur le vélo lit la carte, une barre, actionnée par un moteur, se glisse entre les rayons de la roue, ce qui l’empêche de tourner. Si une personne tente d’emporter le vélo, une alarme se déclenche.

Quels moyens avez-vous utilisé pour parvenir à ce prototype ?

Quand j’ai commencé, je n’étais pas encore à l‘UTC, je terminais ma Terminale Technologique. J’ai réalisé l’Antivel grâce au Fab Lab d’Amiens « la Machinerie » où j’ai trouvé les ressources, l’aide et des conseils dont j’avais besoin. Mon prototype en plastique a été produit à l’aide d’une imprimante 3D. C’est la première fois que j’en utilisais une. Le système est simple et intuitif. Il y a une très grosse communauté sur internet grâce à laquelle j’ai pu apprendre de chez moi. C’est un outil très puissant !

Comment s’est passée la finale au Palais de la Découverte à Paris ? Suite à ce succès, avez-vous l’intention de commercialiser l’Antivel ?

Mon invention a été sélectionnée parmi celles du mois de Science et Vie Junior. Puis j’ai été sollicité pour défendre mon invention lors de la finale « Innovez » 2016. J’ai présenté mon invention comme les 12 autres participants et le rédacteur en chef du magazine m’a remis le prix. Je n’ai pas reçu de proposition de commercialisation. A l’UTC, il y a un pôle entrepreneuriat ; Maintenant que j’y suis il faut que je me renseigne. Je ne suis pas contre l’idée d’une commercialisation mais je dois me renseigner et voir dans quelle mesure c’est possible.

Cette réussite doit vous motiver à continuer à inventer des choses. Avez-vous de nouveaux projets ?

C’est motivant d’être récompensé pour ce qu’on fait. Ca m‘a donné envie de continuer dans ce domaine mais pour autant je n’ai pas de projet en cours.

 


On vous recommande

Laisser un commentaire

Veuillez compléter l'operation pour poster votre commentaire *

*champs obligatoires