Tout chaud, tout beau, le campus IMMD-LEA a été inauguré à Roubaix

Campus IMMD LEA Roubaix

Depuis la rentrée 2016, les étudiants de LEA de Lille 3 cohabitent avec ceux de l’IMMD (Institut du Marketing et du Management de la Distribution) dans des locaux flambant neuf inaugurés officiellement ce mardi 7 février à Roubaix. Visite guidée.

Exit les vétustes locaux de l’UFR de langues coincés entre le quartier de l’Épeule et Eurotéléport à Roubaix. Depuis la dernière rentrée, les 1 800 étudiants en langues de l’Université de Lille Sciences Humaines et Sociales bénéficient d’un tout nouvel outil de travail. Un bâtiment ultra-moderne voulu « confortable et chaleureux » qui devrait permettre d’offrir les meilleures conditions de vie possible aux étudiants. Une bibliothèque au cœur du campus avec salles privatives pour travailler seul ou en groupe, un WI-FI accessible aux quatre coins du bâtiment, des prises HDMI ultra-rapides « pour éviter l’angoisse du power point qui ne veut pas démarrer », deux salles de cours gradinées pouvant accueillir 200 personnes chacune et un grand amphithéâtre de 250 places. On est loin de l’ancien UFR LEA aménagé, d’après les étudiants, sur les vestiges d’une ancienne usine  : « Les plafonds tombaient », se souvient Cherano, inscrit en deuxième année.

Pas assez d’espaces pour les étudiants ?

Les 1 800 étudiants de LEA partagent désormais leurs locaux avec ceux de l’IMMD (Institut du Marketing et du Management de la Distribution), promotion trois fois moins importante en affluence, ce qui porte à 2 400, le nombre total d’occupants. Un peu trop selon certains : « Le bâtiment est neuf c’est super agréable, mais je trouve qu’il n’est pas adapté au nombre d’étudiants. Et puis il n’y a pas de place pour manger », peste Marine étudiante en L2 LEA. Même constat pour Justine, étudiante en Master : « On était parfois obligés de manger dans les escaliers, ils ont dû nous ouvrir des salles… »

Bon, tout n’est pas encore complètement huilé mais ce campus IMMD-LEA, qui abrite également des chambres universitaires (217), doit permettre à terme de favoriser la synergie entre deux formations (langues et marketing) complémentaires pour permettre une mutualisation des savoirs et pourquoi pas créer de nouveaux cursus dans les prochaines années. Toujours à Roubaix, un autre bâtiment est déjà en construction : l’IUT C dont la première pierre a été posée ce mardi 7 février pour une sortie prévue en 2018. Lancé dans le cadre de la dynamique Troisième Révolution Industrielle, il sera le premier bâtiment universitaire français à énergie positive.


On vous recommande

Laisser un commentaire

Veuillez compléter l'operation pour poster votre commentaire *

*champs obligatoires