Bourses étudiantes – comment ça marche ?

bourse-etudiante

Pour vivre sereinement votre vie étudiante, de nombreuses bourses et aides financières vous sont proposées. Tour d’horizon !

 

Les bourses étudiantes

La bourse étudiante la plus connue est la bourse sur critères sociaux (BCS). Elle est accordée aux moins de 28 ans en fonction de plusieurs critères comme les ressources des parents, l’éloignement entre le domicile et le lieu d’études… répartie en 8 échelons de 0bis à 7, elle est versée en dix mensualités de septembre à juin, mais peut être maintenue (allocation annuelle) le reste de l’année universitaire sous certaines conditions. Son montant pour l’année 2016-2017 est de 1 009€ annuel pour l’échelon 0 Bis et 5 551€ pour le dernier. Attention, vous devez constituer votre «Dossier Social Etudiant» entre le 15 janvier et le 31 mai sur www.crous-lille.fr ou www.crous-amiens.fr. En plus de la BCS, une aide au mérite est réservée aux bacheliers titulaires d’une mention «très bien». D’un montant de 900€, elle est versée durant les trois années de licence. Le CROUS offre aux étudiants en situation de précarité plusieurs aides ponctuelles ou d’urgence, adressez-vous au service social du CROUS. Enfin, l’allocation pour la diversité de la fonction publique est destinée aux étudiants les plus méritants (inscrits en IPAG, CPAG) préparant un concours de la fonction publique. Versée en deux fois, son montant est de 2 000€.

 

Les prêts et les aides

Le Conseil Régional des Hauts-de-France attribue plusieurs bourses aux étudiants inscrits dans les formations sanitaires et sociales (BESS), en mobilité (Bourse Mermoz), aux apprentis (chéquier équipement apprentis)… mention spéciale pour le Parcours de réussite en études longues (PRELL) destiné à des étudiants de conditions modestes, issus de filières pro ou techno à poursuivre des études longues. D’autres aides existent et sont attribuées notamment par le ministère en charge de la Culture ou de l’Agriculture ou par des fondations et legs (Giveka Lassence, Dobry-Baratz….), renseignez-vous auprès du CROUS.

 

5 CONSEILS

1/ ARPE

Vous êtes un jeune diplômé à la recherche de votre premier job ? À vous l’aide à la recherche du premier emploi (l’ARPE) d’un montant de 300€ pendant quatre mois. www.messervices.etudiant.gouv.fr

2/ Assiduité

Toucher une bourse est un droit, mais cela implique aussi des devoirs. En cas d’absentéisme aigu, le CROUS peut en suspendre le versement et même exiger un remboursement ! Vous voilà prévenus…

3/ Echelon 0

Connaissez-vous «l’échelon 0» de la bourse sur critères sociaux ? Même si vous ne percevez pas d’argent, ce statut vous permet d’être exonéré du paiement des droits d’inscription universitaires et de la cotisation à la sécurité sociale.

4/ Précarité

Si vous êtes en grande difficulté, n’hésitez pas à contacter le CROUS qui vous proposera une aide alimentaire (tickets RU, délivrance d’espèces…).

5/ Prêt

Vous n’êtes pas éligible à une bourse d’études ? Pas de panique, le prêt à taux Zéro étudiant (ex-Prêt d’honneur) vous permet d’emprunter sans intérêt jusqu’à 3000€ à l’État et de rembourser jusqu’à 10 ans après la fin des études.


On vous recommande

Laisser un commentaire

Veuillez compléter l'operation pour poster votre commentaire *

*champs obligatoires