Un musée virtuel pour l’université de Lille 1 Sciences et Technologies

 

Musée virtuel Lille 1

Pierre Mathieu, vice-président numérique de l’université de Lille 1 Sciences et technologies a présenté le mercredi 13 juin 2016 une innovation technologique et pédagogique installée dans les locaux de l’université. Ce projet permettra, à terme, de créer un musée virtuel à destination des étudiants et de rendre accessible au plus grand nombre les ressources de l’université.

Ce projet de « numérisation 3D » a vu le jour quand les professeurs se sont rendu compte de l’immensité de ressources cachées au sein des différents UFR de l’université. Le but de ce projet est de rendre ces objets accessibles aux élèves en leur offrant la possibilité de les manipuler afin de les aider dans leurs études : le manque de place dans les locaux et la fragilité des objets ne permettant pas de créer un espace réel dédié.

Le système inspiré des technologies e-commerce installé dans les locaux de Lille 1, consiste à numériser crânes ou autres fossiles. Pour cela, les ingénieurs multimédias en charge du projet placent l’objet sur un plateau entouré de cinq appareils photos et d’une dizaine de projecteurs. Ensuite, le logiciel de montage et de développement multimédia numérise l’objet à 360° et de façon hémisphérique par somme de photographies. L’exigence de l’image est très importante : il faut que les clichés soient en haute définition (18 millions de pixels ici) afin de capturer la « finesse du détail ». La lumière aussi a une grande importance, dans la mesure ou l’image ne doit comporter aucune zone d’ombre. « La machine se doit d’être adaptée au détail », comme nous l’explique Bernard Mikolajczyk, ingénieur multimédia au SEMM (Le Service d’Enseignement sur Mesure Médiatisé de Lille 1).

Nous souhaitons fabriquer un musée virtuel d’objets scientifiques ouvert à tous à travers un dispositif innovant et fun, sur PC, tablette ou smartphone !

Pour l’instant, seuls les élèves de l’université de Lille 1 ont accès à cette bibliothèque virtuelle enrichie via leur ENT. L’objet apparaît sur leur écran et ils peuvent le manipuler à leur guise sans risque de l’abîmer. Tourner, zoomer et voir les détails colorisés et consulter les notes ajoutées par les professeurs sont des actions qui rendent ce projet « fun et ludique ». Ce projet interactif permet déjà aux étudiants de flasher certains crânes ou fossiles grâce à un QRcode et ainsi découvrir les annotations et les ressources ajoutées par les professeurs de l’université.

Pour l’instant, le projet ne se cantonne qu’à l’UFR de biologie (une centaine d’objets numérisés sur 7000) mais il s’étendra sur la physique, la géographie et bien d’autres domaines. Bernard Deleplanque et Bernard Mikolajczyk travaillent à pleins temps sur la numérisation. Celle-ci dure en moyenne une demi-journée pour un seul objet dont la taille peut varier de quelques centimètres à 1m20 environ. Ce projet s’étendra donc sur plusieurs années si l’on considère le nombre colossal de trésors de l’université de Lille 1 Sciences et technologies.

Cette innovation interactive et pédagogique sauvegarde l’histoire et préserve le patrimoine. Lille 1 est la seule université à avoir mis en place ce projet et celle-ci ne compte pas s’arrêter en si bon chemin. Les ressources numériques seront par la suite accessibles au plus grand nombre.

l'application musée virtuel

 


On vous recommande

Laisser un commentaire

Veuillez compléter l'operation pour poster votre commentaire *

*champs obligatoires