Se former à l’économie sociale et solidaire

Plus qu’une tendance, de nombreux jeunes aspirent à exercer un métier dans l’économie sociale et solidaire combinant engagement social et initiative économique…

 

Qu’est-ce que l’économie sociale et solidaire ?

Concilier les principes d’une économie de marché avec les exigences de la solidarité, telle est la vocation de l’économie sociale et solidaire (ESS). Selon l’Observatoire de l’ESS, le secteur emploie plus de 2,4 millions de personnes, représente 10% des salariés et 9,2% des entreprises en France. Entre 2000 et 2010, les entreprises de l’ESS ont créé 23% d’emplois supplémentaires contre 7% en moyenne dans l’économie française. Le dynamisme du secteur s’explique en partie par la diversité de ses métiers. De l’action sociale aux activités financières et d’assurance, en passant par les coopératives (agricoles, artisanales, commerciales…), les salariés de l’ESS exercent des fonctions traditionnelles mais avec des compétences spécifiques. A noter qu’avec les 600 000 départs à la retraite prévus d’ici cinq ans et l’adoption cet été d’une loi sur ce sujet…des places seront à prendre !

 

Les formations dans l’économie sociale et solidaire

Si les métiers de l’économie sociale et solidaire sont accessibles à tous niveaux de qualification, il existe cependant des formations spécialisées, notamment dans le supérieur. On dénombre plus d’une centaine de cursus de bac+2 à bac+5, soit cinq fois plus que dans les années 1990. Au programme : économie (fonctions sociale et économique de l’entreprise sociale, demande de financement et relations avec les financeurs, évaluation et pilotage stratégique), droit (statut des organisations et des acteurs, fiscalité appliquée, droit comparé), gestion (analyse financière, gestion des ressources humaines) et gestion de projets. Si la majorité des universités de la région (Lille1, Lille2, Lille3, la Catho, l’ULCO…) et des écoles (IRTS, EESTS, IAE Lille, Sciences Po, CNAM…) proposent d’excellents cursus dans ce domaine, c’est à l’université de Valenciennes que l’on doit l’une des toutes premières formations du genre en France !

 

Valenciennes pionnière

C’est en 1995 qu’est né à Valenciennes, le DESS «Développement local, entrepreneuriat et économie solidaire» (aujourd’hui Master professionnel Développement Local, Entrepreneuriat et Economie Solidaire). «Nous sommes partis du constat qu’il y avait un manque de porteurs de projets dans le Valenciennois. L’idée était de créer un diplôme axé sur l’économie sociale et solidaire, le développement local et l’insertion par l’activité économique» explique Laurent Gardin, responsable de la filière. Depuis sa création, la formation compte près de 400 diplômés. Parmi eux la sénatrice du Nord et ancienne secrétaire d’état chargée de la solidarité, Valérie Létard.

 

L’essor de la finance solidaire

La finance solidaire a pour vocation de soutenir la création de projets sociaux, environnementaux ou solidaires. Elle représente 6,02 milliards d’euros investis…. En 2013, les financements solidaires ont soutenu près de 2 300 entreprises et généré 22 000 emplois, dont 6 000 concernaient des personnes précaires. En plein expansion, l’association Finansol estime que les recrutements de jeunes diplômés dans le secteur devrait être multiplié par deux dans les prochaines années.

 

Portrait

Sylvain,-25-ans,-Coordinateur-de-projetSylvain, 25 ans, Coordinateur de projet

«Après une maîtrise en Droit Public, je souhaitais changer d’orientation professionnelle et travailler sur le terrain. Le Master en économie sociale de Valenciennes m’a paru être la formation idoine pour y parvenir. J’ai eu l’opportunité d’y rencontrer des professionnels très impliqués dans la solidarité… ces échanges m’ont permis d’enrichir ma vision de l’entrepreneuriat social. Après une expérience au Burkina Faso dans le cadre du stage, j’ai intégré une ONG française sur place. Je garde un très bon souvenir de ces enseignants, qui nous ont transmis la passion de l’économie sociale et solidaire ».


On vous recommande

Laisser un commentaire

Veuillez compléter l'operation pour poster votre commentaire *

*champs obligatoires